Publicité

La France est à la traine : elle doit se bouger sur les supercalculateurs

superordinateur supercalculateur
superordinateur supercalculateur

Elles sont au nombre de vingt-cinq, mais celle-ci apparait comme l’une des propositions les plus saillantes du rapport remis ce mercredi 13 mars par la commission sur l’intelligence artificielle (IA). La recommandation numéro quatorze appelle la France à donner un coup de collier dans le domaine des supercalculateurs, afin de garantir une « autonomie stratégique » du pays.

Cette proposition s’inscrit dans un effort global que propose la commission sur l’IA, au prix d’un investissement massif de 27 milliards d’euros sur une période de cinq ans pour tenir toutes les mesures du plan. Concernant la partie sur les superordinateurs, le montant évoqué atteint un milliard d’euros sur la période. C’est loin d’être le poste le plus coûteux.

D’autres pistes vont requérir un engagement plus volontaire encore, si elles sont suivies d’effet. C’est le cas d’un soutien à une filière de composants semi-conducteurs dédiés (7,7 milliards d’euros), à l’appui à l’écosystème français (3,6 milliards) ou bien la transformation de l’infrastructure et des services publics (5,5 milliards).

stratégie france IA
stratégie france IA

Le plan pour mener à bien la stratégie IA, en agissant à tous les niveaux. // Source : Commission sur l’IA

La France s’était donnée six mois pour fixer une stratégie sur l’IA. Un groupe de travail avait alors été installé par le gouvernement, avec des figures du secteur. On retrouvait Yann Le Cun, patron de l’IA chez Meta (Facebook),

[Lire la suite]

Crédits photos de l'image de une : Source : Vladimir Timofeev