Publicité

François Ruffin n'exclut pas de se présenter "un jour" à l'élection présidentielle

Le député LFI de la première circonscription de la Somme François Ruffin, le 16 février 2023 à Bobigny (Seine-Saint-Denis). - Geoffroy Van der Hasselt
Le député LFI de la première circonscription de la Somme François Ruffin, le 16 février 2023 à Bobigny (Seine-Saint-Denis). - Geoffroy Van der Hasselt

"Si un jour je dois incarner ça, je le ferai". Le député François Ruffin (groupe LFI) n'exclut pas de se présenter "un jour" à la présidentielle, pour "représenter les plus invisibles de la nation", dans un entretien à Konbini.

Interrogé pour savoir s'il pourrait être candidat à la présidentielle, le député de la Somme assure qu'il "n'y pense pas le matin en (se) rasant ni en courant".

"Mais je sais qu'il y a un devoir aujourd'hui de représenter les plus invisibles de la Nation", ajoute celui qui a été l'un des chefs de file de LFI contre le projet de réforme des retraites du gouvernement. "C'est un droit au bonheur la retraite [...] il faut préserver pour toutes et pour tous, dans notre pays ce droit au bonheur", ajoute-il chez nos confrères de Konbini.

"Une voix d'espérance"

"Ils ont besoin d'être portés par une voix d'espérance qui soit à gauche et qui ne soit pas dans la déprime, dans l'extrême droite", poursuit François Ruffin, précisant : "si un jour je dois incarner ça, je le ferai".

Et la première action qu'il ferait s'il était élu président serait d'"ouvrir les jardins de l'Elysée pour qu'il y ait une une grande fête populaire à l'intérieur".

Actuellement dans son second mandat de député de la Somme, François Ruffin est de plus en plus présent dans les médias, où il livre notamment ses idées sur le lien à retisser entre la gauche et les classes populaires. En novembre 2022, il s'était affiché à la Une de L'OBS, se définissant alors comme "social-démocrate" et prenant cette expression "au sérieux".

"Je suis de gauche, et j'en embrasse toutes les traditions", écrivait alors sur Twitter celui qui a fondé en 2019 son micro-parti "Picardie Debout!".

Soutenu par Mélenchon, mais écarté de la direction de LFI

Son nom circule parmi les personnalités dans le camp LFI qui pourraient prétendre être candidates à la présidentielle de 2027 alors que Jean-Luc Mélenchon a appelé à "être remplace en 2027" et que son successeur naturel, Adrien Quatennens, semble disqualifié depuis sa condamnation pour violences conjugales.

"J'ai un faible pour lui, j'estime ce qu'il fait", avait notamment confié le fondateur du mouvement dans un entretien accordé à nos confrères du Monde en janvier dernier.

Reste que François Ruffin a été écarté en décembre 2022 de la "nouvelle coordination" de la France insoumise, une décision qu'avait déploré le député. "Je pense que j'avais quelque chose à apporter [...] je suis un peu triste que plustôt qu'un élargissement, on ait un rétrécissement".

Article original publié sur BFMTV.com