François Morel et Yolande Moreau chantent Georges Brassens sur l'album "Brassens dans le texte"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Yolande Moreau et François Morel - BFMTV
Yolande Moreau et François Morel - BFMTV

Yolande Moreau et François Morel rendent hommage à Georges Brassens dans Brassens dans le texte, un album sorti début octobre, dans lequel ils reprennent 14 de ses titres. Tantôt en parlant, tantôt en chantant, parfois seuls et parfois en duo, ils revisitent Les Amoureux des bancs publics, Le Bistrot ou encore La Visite. Une manière de saluer la mémoire de l'artiste, qui aurait eu 100 ans ce mois d'octobre, et dont ce vendredi marque les quarante ans de la mort.

Attablés aux Sportifs réunis, un bar du quinzième arrondissement où Georges Brassens avait ses habitudes, ils racontent à BFMTV leur admiration pour le chanteur:

"Il parle à notre coeur et notre intelligence, avec un respect et un humour, une colère et plein de choses qui font que ça fait écho à nos vies et à l'actualité qu'on est en train de vivre", estime François Morel, qui insiste sur le caractère intemporel de son oeuvre: "Plein d'artistes de son époque sont difficiles à écouter à cause des arrangements, qui paraissent aujourd'hui très démodés. Brassens, avec une contrebasse, et une ou deux guitares, ça reste hors du temps."https://www.youtube.com/embed/LaZC_5Vyv7U?rel=0

"J'aime son humanité"

Les deux acteurs, amis depuis leur collaboration pour Les Deschiens, sont des fans revendiqués. François Morel raconte vivre en "compagnonnage avec Brassens depuis qu'(il) a une dizaine d'années": "Je l'ai aimé tout de suite. Je crois que j'étais sensible aux textes (...) J'aimais beaucoup son humanité, j'aime bien ce bonhomme-là, profondément. Ce que j'aime chez lui, c'est notamment qu'il ne fait jamais de généralités. Il parle toujours des gens singulièrement."

"Je sais que ça m'aurait plu de le recontrer", ajoute Yolande Moreau. "J'aime ce qu'il a écrit, son humanité, son rapport avec les autres, le monde, ce qu'il raconte..." 876450610001_6278306252001

"C'est une forme de laboratoire, le studio"

"Pourtant, ce n'est pas sans hésitation que les deux acteurs se sont lancés dans le projet piloté par le musicien Antoine Salers: "On ne s'attaque pas à un monument", explique Yolande Moreau. "Mais je me suis dit qu'avec François... On a travaillé avec Antoine Salers pendant une semaine. Il a proposé des bases, des rythmiques." C'est avec une liberté totale qu'ils ont fini par se lancer: "C'est une forme de laboratoire, le studio. On cherche, si ça ne nous plaît pas on change son fusil d'épaule, on essaye des choses..."

En ressort un album dans lequel ils se réapproprient les morceaux, comme le résume François Morel: "Il y a des choses qu'on dit, et le fait de l'entendre dit et pas chanté fait qu'on l'entend de façon un peu différente. Mais il y a aussi des refrains, c'est très musical même dans l'écriture et c'est bien aussi, des fois, de ne pas s'interdire de chanter à certains moments."

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles