Publicité

François Braun annonce que les soignants non-vaccinés seront réintégrés "mi-mai"

Après près de 20 mois de suspension, ils vont pouvoir réintégrer leurs fonctions. François Braun a annoncé que les soignants non-vaccinés pourront à nouveau travailler dans leurs services à partir de la mi-mai.

Cette décision intervient après l'avis de la Haute Autorité de santé fin mars qui recommandait de lever l'obligation vaccinale pour les professionnels de santé. Le ministre de la Santé avait assuré qu'il suivrait cet avis.

"J'applique la loi. Ces soignants vont être réintégrés", affirme-t-il ce dimanche dans Le Pays Briard.

Les non-vaccinés "pas attendus avec des fleurs"

Suspendus depuis septembre 2021, les soignants non-vaccinés pourront donc être réintégrés. "Les discussions ont eu lieu. L’instruction est prête. Je vais la signer en tout début de semaine prochaine (ndlr: à partir du 2 mai). Le décret de mise en application sera pour mi-mai", précise François Braun.

Ce dernier souhaite "que la réintégration se fasse, mais dans de bonnes conditions". "Les non-vaccinés ne sont pas forcément attendus avec des fleurs dans tous les services et partout", ajoute le ministre de la Santé, expliquant avoir réuni "l'ensemble des parties prenantes".

En effet, il s'agit d'une décision décriée par de nombreux professionnels de santé. De son côté, la HAS précisait par ailleurs dans son avis que "la levée d’une obligation vaccinale pour les professionnels ne remet pas en question l’intérêt de cette vaccination".

0,3% du personnel hospitalier

Plusieurs milliers de soignants avaient été suspendus après avoir refusé de se soumettre à cette obligation vaccinale à l'automne 2021. Selon la fédération hospitalière de France, 4000 professionnels de santé sont suspendus, soit 0,3% du personnel hospitalier du pays.

Le 12 avril, des députés ont rejeté en commission une proposition de loi du groupe communiste visant à supprimer cette obligation. Le texte devrait être débattu à l'Assemblée nationale ce jeudi. "Je pense que la meilleure chose serait de retirer les discussions sur ce projet, puisque, comme on dit, les choses seront faites", a affirmé François Braun sur ce point.

Article original publié sur BFMTV.com