Publicité

Les Français interdits d’entrée au Niger ? Le Quai d’Orsay ne confirme pas, mais met en garde

Selon plusieurs compagnies aériennes desservant Niamey, la capitale nigérienne, des consignes ont été passées pour ne plus embarquer de passagers français.

INTERNATIONAL - Les Français sont-ils vraiment persona non grata au Niger ? Officiellement, la France n’a reçu aucune « communication » des autorités de Niamey sur une supposée interdiction d’entrée dans le pays qui aurait été faite aux ressortissants français, estimant que de telles mesures, si confirmées, seraient « xénophobes », a indiqué vendredi 2 février un porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

Et pour cause : des compagnies aériennes desservant Niamey n’embarquent plus de passagers français vers la capitale nigérienne, selon des sources aéroportuaires qui indiquent qu’elles ont reçu des consignes en ce sens du Niger.

« Nous n’avons pas eu de communication officielle de la part des autorités nigériennes, pas d’éclaircissement », a déclaré le porte-parole adjoint du Quai d’Orsay, Christophe Lemoine, lors d’un point presse organisé vendredi 2 février, précisant ne pas avoir reçu « d’explication claire des autorités nigériennes ». « Si de telles mesures ont été prises ne visant qu’une seule nationalité, elles seraient grossièrement xénophobes », a-t-il ajouté.

Plusieurs compagnies aériennes confirment

Interrogées par l’AFP, les autorités nigériennes n’ont pas confirmé que les Français souhaitant venir au Niger en étaient désormais empêchés.

Mais une source proche de la compagnie Royal Air Maroc (RAM) a indiqué que « les passagers français à destination de Niamey ne peuvent plus embarquer à bord » de ses avions « sans autorisation spéciale des autorités nigériennes, et ce depuis près d’une semaine ».

Une note interne d’Air Burkina consultée par l’AFP corrobore cela en affirmant que « selon les autorités nigériennes, tout passager de nationalité française n’est plus autorisé à rentrer sur le territoire nigérien, par conséquent ces derniers ne seront plus acceptés sur nos vols sur cette destination ». Dans un communiqué publié mercredi soir, la compagnie burkinabè affirme toutefois que « cette note n’émane pas » d’elle et qu’elle « ne saurait être tenue pour responsable des conséquences éventuelles qui pourraient en découler ». Le texte ne dit rien sur l’embarquement ou non de ressortissants français.

Un porte-parole de Tunis Air a affirmé que la compagnie n’avait reçu aucune instruction concernant les passagers français. Il a par ailleurs précisé que le vol pour Niamey prévu samedi sera le dernier vol direct de Tunis Air vers la capitale nigérienne. Un vol hebdomadaire avec escale à Ouagadougou est en revanche maintenu. D’autres compagnies desservant Niamey comme Ethiopian Airlines, Air Algérie et Turkish Airlines, n’avaient pas répondu vendredi après-midi à l’AFP à la question de savoir si elles continuaient à embarquer des ressortissants français vers le Niger.

Les relations entre le Niger et la France, ex-puissance coloniale, n’ont cessé de se dégrader depuis le coup d’État militaire de juillet 2023 qui a renversé le président Mohamed Bazoum. Les militaires nigériens avaient rapidement exigé le départ des 1 500 soldats français déployés pour lutter contre des jihadistes et dénoncé plusieurs accords militaires conclus avec Paris. La France a fermé son ambassade à Niamey avant Noël jusqu’à nouvel ordre.

Lire sur le HuffPost

À voir également sur Le HuffPost :

Au Niger, le président Mohamed Bazoum aurait tenté de s’évader, après des mois de captivité aux mains des putschistes

Niger : Sylvain Itté, l’ambassadeur de France, raconte comment il a été « pris en otage » par la junte

VIDÉO - Le Niger manque de médicaments