Publicité

Le Français Charles Caudrelier gagne l’Ultim Challenge, première course de trimarans autour du monde

Le skipper français Charles Caudrelier sur le départ de la course en multicoque autour du monde à la voile en solitaire Arkea Ultim Challenge, à Brest, le 7 janvier 2024.
LOIC VENANCE / AFP Le skipper français Charles Caudrelier sur le départ de la course en multicoque autour du monde à la voile en solitaire Arkea Ultim Challenge, à Brest, le 7 janvier 2024.

SPORT - Un exploit ! Le skipper français Charles Caudrelier et son Maxi Edmond de Rothschild bleu et blanc ont gagné ce mardi 27 février l’Arkéa Ultim Challenge, première course de trimarans autour du monde en solitaire, en arrivant premiers à Brest (Finistère) après 51 000 km parcourus sur les mers du globe.

Le skipper de 50 ans, déjà vainqueur de la Route du Rhum et de la Transat Jacques-Vabre, a coupé la ligne à 08 h 37, peu après le lever du soleil, 50 jours 19 heures 7 minutes et 42 secondes après être parti de Bretagne.

« Cette course a conforté un sentiment que j’avais depuis longtemps : je suis fait pour le solitaire », racontait-il samedi dans son carnet de bord pour l’AFP. « Je n’en ai pas fait tant que ça dans ma carrière, mais cela a toujours été plus facile pour moi de me dépasser dans cette situation. »

8 marins ont fait le tour du monde en solitaire sur un trimaran

Sur les pontons, ce Breton aux larges épaules et au sourire franc a toujours été plus discret que ses concurrents, Thomas Coville (Sodebo) ou encore Armel Le Cléac’h (Banque Populaire), également au départ de cette première course autour du monde entre Ultim, cette classe de trimarans regroupant les plus grands multicoques du monde.

Mais depuis qu’on lui a confié en 2019 la barre du Maxi Edmond de Rothschild, bateau à foils pionnier et ultra-performant, il n’a « jamais rien lâché » et, souvent dans la douleur, a quasiment tout gagné.

Après son sacre sur la prestigieuse Route du Rhum en 2022, il est devenu à jamais le premier marin de l’histoire à remporter une course entre multicoques autour du monde en solitaire. « On a marqué notre temps avec ce bateau », résume-t-il fièrement.

Avec cette nouvelle victoire à l’Ultim Challenge, il a rejoint un cercle restreint, composé depuis mardi de huit marins qui ont réalisé un tour du monde en solitaire sur un trimaran. Mais aucun avant lui ne l’avait fait en course, et aucun sur un Ultim volant.

À voir également sur Le HuffPost :

JO de Paris 2024 : les athlètes qui allaitent auront droit d’éviter le village olympique

Stève Stievenart, le nageur français de l’extrême, a réussi un nouvel exploit dans l’Antarctique