Publicité

Frédéric Mitterrand, ancien ministre de la Culture et homme de télévision, est mort à l'âge de 76 ans

L'ancien ministre de la Culture Frédéric Mitterrand est mort à l'âge de 76 ans. Le neveu de l'ex-chef de l'Etat, François Mitterrand, luttait contre la maladie. Il "s’est éteint jeudi 21 mars à son domicile parisien", a annoncé sa famille. Il est décédé après avoir lutté pendant "plusieurs mois contre un cancer agressif".

Tout au long de sa riche carrière, Frédéric Mitterrand avait fait montre d'une grande polyvalence dans le monde la culture : il avait tour à tour été exploitant de cinéma, animateur-producteur de télévision, écrivain, réalisateur de documentaires et de films. Après avoir été brièvement enseignant, il avait dirigé plusieurs salles de cinéma classées art et essai. Malgré son nom lourd à porter, il s'était toujours refusé de marcher sur les traces d’un oncle qu’il admirait profondément.

Cette personnalité au phrasé lancinant si caractéristique avait dirigé la villa Médicis à Rome avant d'être nommé ministre de la Culture de 2009 à 2012, sous la présidence de Nicolas Sarkozy, dans le gouvernement de François Fillon. En février 2021, Frédéric Mitterrand avait été installé à l'Académie des beaux-arts, au fauteuil précédemment occupé par l'actrice Jeanne Moreau, dans la section cinéma et audiovisuel.

À lire également

Robert Badinter, ancien garde des Sceaux, est mort à 95 ans

Né le 21 août 1947 dans les beaux quartiers à Paris, ce grand érudit aux goûts éclectiques s'était aussi fait un nom grâce au petit écran. À partir de 1981, ce grand cinéphile avait animé sur TF1 Etoiles et toiles, sa première émission: il y ressuscitait les stars et décryptait les grands films. Remercié par la Une, il était passé sur Antenne 2 en 1988 pour présenter divers programmes comme Du côté de chez Fred, Étoile Palace, C'est votre vie, Les Amants du siècle ou encore Caravane de nuit. Frédéric Mitterrand avait également occupé le poste de Directeur général délégué chargé de la programmation sur la chaîne TV5. Également écrivain, il s'était épanché sur sa "mauvaise vie", faisant le récit en 2005 de ses errances sexuelles et tarifées en Thaïlande et au Maghreb.

"La mort de Frédéric Mitterrand me bouleverse. Une amitié de plus ...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi