Publicité

Frédéric Leclerc-Imhoff, notre journaliste tué en Ukraine, recevra la Légion d'honneur à titre posthume

Un portrait de Frédéric Leclerc-Imhoff à Kiev (Ukraine), le 23 février 2023. - BFMTV
Un portrait de Frédéric Leclerc-Imhoff à Kiev (Ukraine), le 23 février 2023. - BFMTV

Frédéric Leclerc-Imhoff, journaliste de BFMTV tué le 30 mai dans l'est de l'Ukraine, va recevoir la légion d'honneur à titre posthume, a annoncé la ministre française de la Culture Rima Abdul Malak ce jeudi, lors d'un déplacement à Kiev.

Cette annonce a eu lieu au cours d'une cérémonie devant l'ambassade de France, à laquelle assistaient le journaliste Maxime Brandstaetter et la fixeuse ukrainienne Oksana Leuta, présents avec Frédéric Leclerc-Imhoff au moment du bombardement.

"N'oublions pas", a écrit la ministre sur son compte Twitter. "Tout mon soutien aux journalistes qui risquent leur vie dans les zones de conflit pour nous informer."

Une salle de la médiathèque de l'Institut français de la capitale ukrainienne sera en outre renommée au nom de Frédéric Leclerc-Imhoff, a ajouté Rima Abdul Malak.

Le 30 mai dernier, notre journaliste perdait la vie à l'âge de 32 ans sur la route de Lyssytchansk dans la région de Severodonetsk, en Ukraine. Il a été victime d'un éclat d'obus, alors qu'il suivait une opération humanitaire dans un véhicule blindé.

Article original publié sur BFMTV.com