Les frères et la sœur de Delphine Jubillar demandent de ne plus "fabuler" en leur nom

Justine Chevalier
·2 min de lecture

Les frères et la sœur de Delphine Jubillar, disparue depuis le 16 décembre, appellent au respect de la vie privée de la mère de famille et assurent ne privilégier aucune hypothèse quant à sa disparition.

C'est une première communication publique sous forme de mise au point. Les frères et la sœur de Delphine Jubillar s'expriment ce mardi dans un communiqué pour appeler au respect de leur vie privée et de celle de leur sœur disparue dans des conditions mystérieuses depuis le 16 décembre.

"Nous, les membres de sa famille, ne nous sommes jamais exprimés face aux journalistes et nous ne souhaitons pas le faire pour le moment. Nous vous remercions de bien vouloir respecter nos vies privées ainsi que la vie privée de Delphine, qui est toujours restée très discrète, en ne donnant pas d’informations aux médias, sur elle, ses enfants ou son mari", écrivent-ils dans un communiqué transmis par leur avocat Me Laurent Nakache-Haarfi.

Les frères et la sœur de Delphine Jubillar précisent également qu'ils sont les seuls "vrais" membres de la famille Assaguel, du nom de jeune fille de la mère de famille de 33 ans, "et personne d'autre". D'autres membres de la famille se sont constitués parties civiles dans ce dossier.

Les frères et la soeur de la jeune femme précisent notamment qu'ils ne contribuent à aucun compte dédié à Delphine Jubillar et à sa recherche sur les réseaux sociaux.

"Avoir des réponses"

Expliquant être "interrogatifs" quant à la disparition de leur sœur en pleine nuit, la fratrie assure "n'adhérer à aucune hypothèse" et dit "attendre les réponses que seule la justice pourra nous donner". "Nous vous prions de ne plus fabuler en notre nom et de ne pas nous mêler à vos théories…", intime également la famille Assaguel dans ce communiqué.

"Cela fait plus d’un mois que notre sœur a disparu, nous espérons qu’elle sera retrouvée au plus tôt pour enfin avoir des réponses et pouvoir nous reconstruire", confient-ils.

Enfin ce communiqué est l'occasion pour cette fratrie de remercier "toutes les personnes" qui la soutienne dans cette épreuve ainsi que "les forces de l’ordre pour le travail qu’ils fournissent chaque jour à la suite de la disparition de notre sœur".

À ce jour, Delphine Jubillar reste introuvable depuis sa disparition et cette nuit du 15 au 16 décembre, pendant laquelle, selon son mari, elle a quitté le domicile familial avec son téléphone portable et ses chiens. Fin décembre, une battue citoyenne avait rassemblé plus d'un millier de personnes, en vain. Les fouilles se poursuivent depuis dans la maison et aux abords du village de Cagnac-les-Mines, dans le Tarn.

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu pourrait également vous intéresser :