Publicité

"Frères ennemis": anciens rivaux, Koba La D et Zola dévoilent un album en commun

L'album de la réconciliation. Après des années de supposée rivalité, les artistes Koba La D et Zola font table rase du passé et unissent leurs voix sur un projet en commun, Frères ennemis, dévoilé ce vendredi.

Les deux rappeurs avaient surpris leur public en annonçant la sortie de ce disque lors du concert de Zola au Zénith de Paris fin novembre 2023. "C’est ça aussi le rap français. Il y a des guerres, mais aujourd’hui c’est l’union", avait alors affirmé l'interprète d'Amber à l'époque.

Les deux rappeurs de 23 et 24 ans sont tous deux originaires d'Essonne. Koba La D a quatre albums dont trois disques de platine et plus de 500.000 ventes à son actif. Zola a également dévoilé trois projets, tous certifiés disque de platine et comptabilise près de 3 millions d'auditeurs mensuels sur Spotify. Leur succès respectif a nourri leur rivalité.

"On vient tous les deux d’Évry, on a le même âge, on a pété en même temps... La musique, c’est une compétition. Tout le monde veut faire plus de streams. Les gens en ont rajouté sur les réseaux sociaux. Cela n’a pas alimenté les bonnes choses, mais c’est du passé", assure Koba La D dans une interview au Parisien.

"Il faut mettre son ego de côté"

C'est d'ailleurs ce dernier qui a fait le premier pas et amorcé la réconciliation. Alors que Zola venait de perdre sa mère, en juin dernier, Koba La D lui a adressé un message de condoléances sur Instagram.

"Après on a discuté, puis on s’est vu, on s’est revu, ça a accroché direct. Comme si on avait toujours traîné ensemble… Tout le monde réclamait qu’on se rapproche. À un moment donné, il faut mettre son ego de côté", affirme Koba La D au Parisien.

Depuis, la relation est au beau fixe entre les deux artistes. À tel point que Zola et Koba La D ont décidé de partir en séminaire à Barcelone pour enregistrer de la musique ensemble.

"On a passé deux semaines en studio (...) avec mon producteur, Kore, et plusieurs beatmakers. Dès la première séance, l’alchimie était là et on a enregistré Un billet. Il y avait une grande intensité créative. En partant, je ne pensais pas qu’on ferait autant de sons en si peu de temps, on est repartis avec une quinzaine", confie Zola.

"J’étais sûr que ça marcherait, sourit Koba LaD. On débordait d’inspiration. Quand tu es sincère, il n’y a pas besoin de forcer, cela se fait naturellement", poursuit Koba La D dans les colonnes du Parisien.

Prochaine étape pour le duo, la scène, avec une tournée prévue à partir de cet été dans de nombreux festivals tels que les Solidays, le Main Square, les Francofolies de la Rochelle et le nouvel événement 100% rap Golden Coast à Dijon.

Article original publié sur BFMTV.com