Publicité

La fourmi de feu, un insecte invasif dangereux pour l'environnement, s'est installée en Europe

La fourmi de feu, un insecte invasif dangereux pour l'environnement, s'est installée en Europe

Rat noir, jacinthe d'eau, moustique tigre... de nombreuses espèces exotiques sont considérées comme invasives et ont de graves conséquences sur la biodiversité. L'une d'entre elle, la Solenopsis invicta, parfois appelée fourmi de feu, est arrivée en Europe indique une étude publiée ce lundi dans la revue Current Biology.

Originaire d'Amérique du Sud, cette espèce de fourmi est sur la liste des espèces exotiques envahissantes préoccupantes pour l’Union européenne. Mesurant deux à six millimètres de long, ces insectes rouges attaquent vertébrés et invertébrés et leurs piqûres peuvent être très douloureuses chez l'être humain.

"Une catastrophe à l'échelle de la planète entière"

Bien que petite, la fourmi de feu provoque "une catastrophe à l'échelle de la planète entière", alertait début septembre auprès de TF1 le directeur adjoint de l’Institut écologie et environnement du CNRS, Philippe Grandcolas. "C'est une espèce qui fait littéralement fuir les vertébrés dans les milieux où elle se trouve, ce qui rend ces milieux quasiment infréquentables, y compris pour les humains".

"Elles sont réputées pour posséder l’un des venins les plus irritants au monde", peut-on également lire dans un article du National Georgraphic.

"Mortelle pour les petits animaux comme les oiseaux, la piqûre de la fourmi de feu n’est en principe pas létale pour l’Homme, mais certains rapports médicaux ont signalé plusieurs décès causés par un choc anaphylactique suite à une piqûre de Solenopsis invicta", explique le média.

Beaucoup de villes du Vieux continent touchées d'ici 2050?

Les colonies de fourmis de feu peuvent compter des milliers d'insectes, indique à la télévision italienne Mattia Menchetti, coauteur de l’étude. Lui et ses collègues expliquent que 88 nids de fourmis de feu ont déjà été identifiés dans la province de Syracuse, en Sicile.

La cause de leur arrivée sur l'île italienne n'est pas claire, le transport maritime étant probablement responsable.

Mattia Menchetti appelle à agir dès maintenant pour se débarrasser de l'insecte, car selon les modèles de l'étude, dans les conditions climatiques actuelles, les scientifiques estiment que la fourmi de feu aurait la capacité de s'établir sur environ 7% du territoire européen.

"La moitié des zones urbaines d'Europe sont déjà adaptées et le réchauffement climatique favorisera l'expansion de cette fourmi invasive", écrivent-ils.

Si l'espèce vient d'Amérique du Sud, elle a déjà gagné l'Amérique du Nord, l'Asie et l'Océanie. Aux États-Unis, "les autorités déboursent désormais plus de 6 milliards de dollars (5,6 milliards d’euros) par an pour contrôler la population de ces insectes", expliquent nos confrères de Ouest-France.

Article original publié sur BFMTV.com