Publicité

Fortifications de Vauban : 6 infos insolites sur l'ingénieur militaire de Louis XIV

Ingénieur ordinaire de Louis XIV, Vauban dirige moults sièges durant la guerre d’Espagne. Il améliore les tactiques militaires, identifie les points faibles des villes fortifiées et repense leurs citadelles. Son but n’est pas de faire de ces édifices dissuasifs des places imprenables ; sa stratégie consiste à les organiser pour qu’elles résistent à l’ennemi avant l’arrivée de renforts. Pour protéger le royaume, il dote ses frontières d’une "ceinture de fer" : 130 places fortes sont remaniées et une trentaine construites ex nihilo, avec le souci constant d’intégrer les éléments naturels (rivières, montagnes…) comme atouts défensifs. Cet expert de l’art du siège des villes (baptisé "poliorcétique") est aussi un érudit curieux de son temps, qui écrit des ouvrages sur l’élevage des porcs ou les forêts.

Grâce à une exemption d’impôts pour récompenser la ville victorieuse face aux Anglo-Hollandais ! Le 18 juin 1694, ils attaquent cette tour pour prendre le contrôle de la rade de Brest. Grâce à la batterie basse de la fortification imaginée par Vauban, qui compte déjà 9 canons sur les 11 prévus et 2 corps de garde, soldats et habitants repoussent l’assaut. La faveur royale durera jusqu’à la Révolution.

Au moins 48. C’est en voyant le coût en vie humaine de ces sièges, notamment celui de la ville de Valenciennes durant la guerre d’Espagne, qu’il se donne pour mission d’améliorer les tactiques militaires. Il développe ainsi une stratégie de siège en 12 phases, de l’installation à l’assaut. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Civilisations disparues, monolithe, langue... : de nombreux mystères archéologiques restent encore à élucider
Le rôle crucial de Varian Fry qui a sauvé des milliers de vie durant Seconde Guerre mondiale
Où se trouve l'Arche de Noé aujourd'hui ?
Banquets pharaoniques : l'extravagant pari de la reine Cléopâtre
Si la sclérose en plaques est en Europe, c'est à cause de ce peuple préhistorique