Publicité

Fortes pluies, vent à 90km/h... La France touchée par le "rhum express"

Le retour de la pluie! Un quart de la France est concerné, ce jeudi 8 février, par des intempéries. Jusqu'à vendredi en fin de journée, l'Ouest du pays est touché par un phénomène dit de "rhum express", ou "rivière atmosphérique". Un doux nom qui cache en vérité des fortes pluies et des vents importants.

De quoi parle-t-on? Comme l'explique La chaîne météo, ces deux termes font référence au même phénomène, une masse d'air chaude et humide en forme de couloir étroit. Elle se transforme en précipitations en atteignant une zone plus froide, ici, la France.

Le terme de "rhum express" désigne spécifiquement de l'air qui remonte "des Antilles vers le continent européen": "C'est le cas actuellement, où un couloir pluvieux remonte directement des Antilles vers la France, mais cette situation sera de courte durée", expliquent les météorologues.

La conséquence, "des pluies conséquentes (...) en particulier au nord de la Seine avec plus de 30 mm en 24 heures sur l’ouest du Pas-de-Calais et de la Somme, près des Ardennes et sur le sud des Vosges", comme l'annonce Météo-France dans son bulletin - qui n'utilise pas l'expression "rhum express".

Si toute la moitié Nord est arrosée, deux régions seront particulièrement touchées, la Normandie et la Bretagne. Ce jeudi après-midi, 40mm devraient tomber en Bretagne, comme l'indique le modèle météorologique européen ECMWF, cité par Ouest-France.

Des bourrasques à 100km/h

La pluie ne sera pas la seule invitée. Le vent sera également présent: Météo-France prévoit des "pointes à 90-100km/h" localement, notamment sur la pointe bretonne. Sont attendus 80km/h à Brest, Lorient ou encore Vannes. En Normandie, les bourrasques seront contenues à 70km/h, mais elles pourraient se renforcer dans la soirée.

Au total, Météo-France a placé 22 départements français en vigilance jaune vent. Un total qui comprend aussi 4 départements du Sud Ouest et 7 départements du Centre Est, qui ne sont pas concernés par ce "rhum express".

L'épisode devrait être évacué dans la nuit de ce vendredi à samedi, ou dès vendredi en fonction des différentes projections. Dans les deux cas, il ne s'agirait que de précipitations plus faibles.

Article original publié sur BFMTV.com