Ford Mustang Mach-E : un vrai rival pour le Tesla Model Y ?

Par Yves Maroselli
·1 min de lecture
Le Mach-E s'inspire du style de la Mustang, notamment au niveau de la calandre et des optiques.
Le Mach-E s'inspire du style de la Mustang, notamment au niveau de la calandre et des optiques.

Verdict chrono

Performant, et même plaisant à conduire grâce à son comportement équilibré, le Mach-E va jusqu'à reproduire le bruit d'un V8 en mode « Untamed » (sauvage comme un cheval non dressé), pour justifier son appellation Mustang. Il se montre en outre bien équipé et doté d'une batterie de capacité suffisante pour disposer d'une autonomie généreuse compte tenu de son prix. Seules réserves : une masse élevée et une qualité de finition perfectible par endroits.

Le projet

Sur le plan du marketing, le Mach-E est un pari qui consiste à utiliser la notoriété du nom Mustang ? énorme aux États-Unis et encore considérable dans le reste du monde ? pour un cross-over électrique 5 portes qui n'a donc pas grand-chose à voir avec le coupé (et éventuellement un cabriolet) produit par Ford sans interruption depuis 1964. De quoi choquer les puristes, mais les autres apprécieront les efforts plutôt réussis des stylistes pour instiller l'esprit Mustang aux lignes du modèle, qu'il s'agisse de la calandre, de la ligne « fastback » ou des feux arrière.

La technique

Le Mach-E a été développé sur une plate-forme de Kuga profondément remaniée utilisant des suspensions McPherson à l'avant et un essieu multribras à l'arrière. La batterie constituée de cellules fabriquées en Pologne par LG Chem, est intégrée au plancher et offre deux niveaux de capacité : 76 ou 99 kWh. De même, Ford a développé deux moteurs électriques synchrones à aimants permanents pour le Mach-E : un gros de 220 [...] Lire la suite