Forces spéciales afghanes et conseillers US en renfort à Ghazni

Des unités des forces spéciales afghanes appuyées par des "conseillers" américains et des frappes aériennes tentaient lundi de repousser l'offensive menée depuis vendredi par les taliban à Ghazni, dans le centre de l'Afghanistan. /Photo prise le 12 août 2018/REUTERS

KABOUL (Reuters) - Des unités des forces spéciales afghanes appuyées par des "conseillers" américains et des frappes aériennes tentaient lundi de repousser l'offensive menée depuis vendredi par les taliban à Ghazni, dans le centre de l'Afghanistan.

Alors que la situation reste confuse sur le terrain, les bilans des quatre jours de combats font état de centaines de morts et de blessés.

Cette offensive d'une ampleur sans précédent de la part des taliban depuis qu'ils ont brièvement pris, en 2015, une autre capitale provinciale, Kunduz, dans le nord du pays, est un coup dur pour le président Ashraf Ghani à l'approche des élections législatives d'octobre et pour ses espoirs d'ouverture de négociations de paix.

Les insurgés islamistes se sont emparés de plusieurs quartiers du nord et de l'ouest de Ghazni, où selon des responsables afghans, des dizaines de membres des forces de sécurité ont été tués ou sont portés disparus.

Les informations en provenance de Ghazni arrivent de manière sporadique et incomplète, notamment à cause des combats qui ont entraîné la destruction des antennes de télécommunications. Les deux camps ont d'ailleurs émis des revendications contradictoires.

Le ministre de l'Intérieur, Waïs Barmak, a assuré que la situation s'était améliorée lundi après-midi grâce à l'arrivée de renforts qui tentent de venir à bout des dernières poches de résistance des taliban.

"Les forces afghanes contrôlent totalement la ville", a-t-il déclaré pendant une conférence de presse à Kaboul.

Mais les taliban ont affirmé, quant à eux, qu'ils contrôlaient la majeure partie de la ville.

De sources diplomatiques, on indique que les autorités afghanes ont reconnu avoir été prises de court par cette offensive des taliban dans une ville située à seulement deux heures de route au sud de la capitale.

Des renforts sont depuis arrivés sur place et l'aviation américaine a indiqué avoir mené une vingtaine de frappes aériennes à Ghazni depuis vendredi.

"Des conseillers américains assistent les forces afghanes et la puissance de feu aérienne des Etats-Unis a infligé des coups décisifs aux taliban, tuant plus de 140 d'entre eux depuis le 10 août", a déclaré le lieutenant-colonel Martin O'Donnell, porte-parole des forces américaines en Afghanistan.


(Hamid Shalizi et Rupam Jain; Tangi Salaün et Arthur Connan pour le service français)