Quatre morts dans plusieurs manifestations en Irak

QUATRE MORTS DANS PLUSIEURS MANIFESTATIONS EN IRAK

BAGDAD (Reuters) - Les forces de sécurité irakiennes sont intervenues samedi sur un des camps érigés à Bagdad par des manifestants antigouvernementaux et ont essayé d'évacuer d'autres sites occupés dans des villes du sud de l'Irak, tuant quatre personnes et en tuant des dizaines d'autres, a-t-on appris de sources médicales et policières.

Dans la capitale irakienne, les affrontements ont commencé lorsque la police a commencé à retirer des obstacles en béton disposés près de la place Tahrir où des manifestants campent depuis plusieurs mois et sur au moins un des ponts enjambant le Tigre, ont constaté des journalistes de Reuters.

Une personne a été tuée à Bagdad et plus de trente aux été blessées.

Des affrontements se sont également produits à Bassora et à Nassiriya, où trois morts sont à déplorer.

Les manifestants reprochent au Premier ministre Adel Abdoul Mahdi de ne pas avoir remanié son gouvernement, comme il l'avait promis.

Les contestataires, mobilisés depuis le 1er octobre, réclament un renouvellement de la classe politique qu'ils jugent corrompue et incompétente. La répression a fait plus de 450 morts.


(Maher Nazih, version française Nicolas Delame)