Football : le pays de Galles bat l’Ukraine en barrage pour le Mondial

Gareth Bale était le capitaine de l'effectif gallois.
Gareth Bale était le capitaine de l'effectif gallois.

Le rêve aura été aussi fou que la fin est cruelle pour l'Ukraine, battue (1-0) sur un but contre son camp par le pays de Galles, dimanche 5 juin, en finale du barrage pour le Mondial 2022. Portés par tout un peuple, mais aussi par l'immense élan de sympathie international pour un pays qui souffre depuis plus de trois mois des destructions et des morts causés par l'invasion russe, les bleu et jaune ne verront pas le Qatar.

Au contraire du pays de Galles qui, une fois passé l'hymne adverse respecté et applaudi comme jamais, n'a pas perdu de vue l'enjeu sportif et son objectif de décrocher sa place au Mondial pour la première fois depuis 1958. Et il n'a pas déjoué contrairement à l'Écosse, battue 3 buts à 1, quatre jours plus tôt chez elle, en demi-finale. « Il y avait beaucoup d'émotions dans ce match, mais on a fait face brillamment. Chaque défi qu'ils nous ont lancé, on a réussi à le relever », s'est félicité après le match le défenseur Ben Davies, au micro de Sky Sports.

Sous un temps typiquement britannique, les hommes d'Oleksandr Petrakov ont pourtant livré une prestation qui a prouvé qu'ils auraient eu leur place à la Coupe du monde. Galvanisés par un drapeau signé par des soldats du front accroché au mur de leur vestiaire, ils ont mis tous les ingrédients pour remporter ce match : envie, combat, technique, tactique. Tous sauf un : le réalisme. « Je pense qu'on a fait tout ce qu'on pouvait mais […] on est désolés de ne pas avoir marqué […], cela a été le [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles