Publicité

Football: l'international néerlandais Quincy Promes condamné à un an et demi de prison pour avoir poignardé son cousin

Football: l'international néerlandais Quincy Promes condamné à un an et demi de prison pour avoir poignardé son cousin

Le footballeur néerlandais Quincy Promes a été condamné à un an et demi de prison dans son pays pour avoir poignardé son cousin à la jambe lors d’une fête de famille au cours de l’été 2020. Selon le tribunal d'Amsterdam, le joueur s'est rendu coupable de voies de fait graves. Il doit également verser à la victime 7.000 euros de dédommagement. Le ministère public avait requis deux ans de prison à son encontre.

Il était initialement poursuivi pour tentative d'homicide mais sur la base de plusieurs témoignages, le parquet a conclu qu'il n'y avait pas de preuves suffisantes pour établir que son but était de tuer la victime. Promes, qui joue pour le Spartak Moscou, était en Russie lorsque le verdict est tombé, il n’y a donc pas assisté.

Une vieille dispute au sujet d’un collier volé aurait été l’élément déclencheur de ce geste. L'attaque à l'arme blanche dont il dément être l'auteur a eu lieu dans la nuit du 24 au 25 juillet 2020 à Abcoude, alors qu'on célébrait, dans un entrepôt de l'entreprise de vêtements du footballeur, l'anniversaire de son frère.

Promes a nié les faits devant les enquêteurs, mais des enregistrements ainsi que des échanges téléphoniques ont révélé qu’il mentait, il se serait même vanté d’avoir sauvé l’honneur de la famille ce jour-là, rapporte la presse néerlandaise. Par ailleurs, deux témoins oculaires auraient vu Promes poignarder sa victime. Le couteau a sectionné un tendon de la jambe du cousin, qui souffre encore de ces séquelles.

La peine aurait été réduite de six mois si Promes avait exprimé des remords et assumé sa responsabilité. Il ne l'a pas fait, bien au contraire, tentant de rejeter la faute sur quelqu'un d'autre. Le footballeur du Spartak Moscou peut encore faire appel de la condamnation. Promes doit également être jugé ultérieurement, car il est soupçonné d'être impliqué dans un trafic de drogue. Là encore, Promes nie toute implication.

Plus d'infos à suivre...

Article original publié sur RMC Sport