Publicité

Football: Kurt Hamrin, ancien international suédois et légende de la Serie A, est mort

L'ancien international suédois Kurt Hamrin, dernier survivant de la finale du Mondial-1958 remportée par le Brésil de Pelé, est décédé à l'âge de 89 ans, près de Florence (Italie), a annoncé dimanche la Fiorentina, l'un de ses anciens clubs.

"Le président Commisso et sa famille, la direction du club et toute la Fiorentina s'unissent à la douleur de la famille et du monde du football après la disparition de Kurt Hamrin, légende du football et de la Fiorentina", a indiqué dans un communiqué le club de Florence.


"Le football suédois a perdu l'un de ses grands joueurs", a écrit de son côté la Fédération suédoise de football sur son site internet. "Ce n'est pas simplement son palmarès, ses buts, ses passes et son implication sur l'aile droite qui ont fait de "Kurre" une légende qui n'a jamais été oubliée. Il était un joueur loyal et une figure populaire dans tous les clubs où il passé", a-t-elle noté.

Le Milan AC et Naples, deux clubs dans lesquels Kurt Hamrin a évolué, lui ont aussi rendu un hommage.

Dans le top 10 des meilleurs buteurs de l'histoire de la Série A

Formé à l'AIK, Hamrin a fait l'essentiel de sa carrière dans le Championnat d'Italie, à la Juventus (1956-57), à Padoue (1957-8), à la Fiorentina (1958-67), à l'AC Milan (1967-69) et enfin à Naples (1969-72), avant un retour en Suède pour quelques mois à l'IFK Stockholm. Il est, avec 190 buts, le neuvième meilleur buteur de l'histoire du Championnat d'Italie. Hamrin, surnommé en Italie l"Uccellino" ("le petit oiseau", en référence à son agilité et à sa rapidité), a remporté un titre de champion d'Italie (1968), la Coupe d'Europe des clubs champions en 1969 (C1) et une Coupe des vainqueurs de Coupe en 1968 (C2) avec l'AC Milan, deux Coupes d'Italie et une autre C2 en 1961 avec la Fiorentina.

Finaliste de la Coupe du Monde 1958

Sélectionné à 32 reprises en équipe de Suède, il a marqué 17 buts sous le maillot bleu et jaune. Il a inscrit quatre buts durant la Coupe du monde 1958 à domicile, dont un, mémorable au terme d'un slalom dans la défense allemande, en demi-finale contre la RFA (3-1). En finale à Stockholm, la Suède avait ouvert la marque mais s'était inclinée 5 à 2 face au Brésil avec un doublé de Vava et un autre du prodige Pelé, 17 ans. Hamrin était lui resté muet.

Article original publié sur RMC Sport