Le fonds souverain russe va liquider tous ses avoirs en dollars

·1 min de lecture
LE FONDS SOUVERAIN RUSSE VA LIQUIDER TOUS SES AVOIRS EN DOLLARS

par Darya Korsunskaya et Alexander Marrow

ST PETERSBOURG (Reuters) - Le Fonds souverain national (FSN) russe va liquider tous ses actifs en dollars américains, ce qui se traduira par une augmentation de la part de l'euro, du yuan et de l'or dans son portefeuille, a annoncé jeudi le ministre des Finances, Anton Silouanov.

Moscou a déjà réduit la part de ses actifs libellés en dollar depuis les sanctions américaines décidées après l'annexion de la Crimée en 2014.

"Comme la banque centrale, nous avons décidé de réduire les investissements du FSN en actifs en dollars", a dit Silouanov lors du Forum économique international de Saint-Pétersbourg.

Après les changements annoncés, qui pourraient être effectifs d'ici un mois, le fonds souverain détiendra 40% d'actifs libellés en euros, contre 30% pour le yuan, 20% pour l'or et 5% pour le yen comme pour la livre sterling, a précisé le ministre.

Ce changement implique de vendre pour environ 40 milliards de dollars (32,9 milliards d'euros) d'actifs, estime la banque ING.

Le fonds souverain russe, alimenté par des recettes pétrolières et était initialement venir en appui au système national de retraites, affichait un portefeuille d'une valeur total de 185,9 milliards de dollars au 1er mai.

Il détient une partie des réserves de changes et d'or du pays, qui représentaient 600,9 milliards de dollars le 27 mai.

Pour Tim Ash, de BlueBay Asset Management, l'annonce de jeudi est avant tout politique et vise à adresser un signal à Washington avant la première rencontre entre le président russe, Vladimir Poutine, et l'américain, Joe Biden, prévue le 16 juin à Genève.

(Version française Marc Angrand, édité par Blandine Hénault)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles