“Ils sont fous !”, “trop gourmands !”, “ça a failli tout faire foirer !” : les fondateurs du lave-vaisselle “Bob” manquent de louper le plus gros deal de l’histoire de “Qui veut être mon associé ?” pour une histoire… de cryptomonnaie

·4 min de lecture
Après une longue négociation, les deux jeunes créateurs ont signé le plus gros deal de l'histoire de l'émission. (Capture d'écran M6) (Capture d'écran M6)

Ce mercredi 5 janvier, M6 lance la saison 2 de “Qui veut être mon associé ?”, le rendez-vous des entrepreneurs en quête d’investissements. Une deuxième édition, présentée par Xavier Domergue en remplacement de Julien Courbet, qui voit de nouvelles têtes arriver dans le jury, notamment Anthony Bourbon, fondateur de Feed. Parmi les candidats, Damian Py et Antoine Fichet, fondateurs et créateurs du mini lave-vaisselle “Bob”. Au terme d’une grosse négociation, les jeunes entrepreneurs sont parvenus à signer le plus gros deal de l’histoire de l’émission. Un deal qui a failli capoter… pour une histoire de cryptomonnaie.

“Qui veut être mon associé ?” rempile pour une seconde saison ce mercredi soir, sur M6. Dans un contexte marqué par la crise sanitaire, ce programme se veut résolument positif et ambitionne de contribuer à la “réindustrialisation” de la France. Le concept de l’émission est simple : permettre à des entrepreneurs de séduire puis de convaincre un panel d’investisseurs en échange de parts dans le capital de leur entreprise. Cette année, aux côtés de Delphine André, Eric Larchevêque et Marc Simoncini, plusieurs nouveaux investisseurs ont rejoint le jury de l’émission : Anthony Bourbon, fondateur de Feed, Sophie Mechaly (Paul & Joe), Jean Pierre Nadir (Fairmoove.fr) et Isabelle Weill. Et, le moins que l’on puisse dire, c'est que cette deuxième saison démarre très fort puisque le plus gros deal de l’histoire du programme a d’ores et déjà été signé !

“Vous êtes complètement dingues ! Vous avez pris de la drogue ?”

Damian Py et Antoine Fichet sont tous les deux ingénieurs et créateurs du mini lave-vaisselle “Bob”. Les jeunes entrepreneurs ont été les deuxièmes à passer devant le panel d’investisseurs pour présenter l’historique de leur société vendéenne. Venus chercher 500 000 euros en échange de 5 % du capital de leur entreprise, après leur pitch, Damian et Antoine ont entamé de longues négociations avec le jury… jusqu’à avoir la folie des grandeurs ! Après plusieurs propositions, contre-propositions et de longues minutes de réflexion, les deux jeunes associés ont fait la fine bouche alors que Delphine André, Marc Simoncini et Eric Larchevêque leur proposaient leur aide pour développer leur entreprise à hauteur de 1,5 million d’euros, un deal jamais proposé dans l’émission. Au moment de donner leur réponse, ils ont posé une nouvelle condition : Eric Larchevêque, patron d’une société référente dans la sécurité des cryptomonnaies, devra les aider à “sortir leur propre cryptomonnaie”. Une demande complètement lunaire, inattendue, qui a rendu fou l’ensemble du panel d’investisseurs… mais également les twittos !

Après un ultime moment de réflexion, les entrepreneurs ont finalement accepté l’ensemble des conditions posées par le jury… et ont bel et bien signé le plus gros deal de l’histoire du programme.

VIDÉO - Qui veut être mon associé ? : Éric Larchevêque ému aux larmes

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles