Publicité

Comment fonctionnent les « boîtes noires », désormais obligatoires dans nos voitures ?

Les enregistreurs de données d'événements, également connus sous le nom de "boîtes noires" sont des dispositifs électroniques intégrés dans l’architecture des voitures.

Des données précieuses en cas d’accident

Ils jouent un rôle crucial dans la collecte et la conservation des données liées aux performances et aux conditions de conduite d'un véhicule. Ces dispositifs ont été largement popularisés en raison de leur utilité pour la reconstruction des accidents et l'amélioration de la sécurité routière. Le principal objectif des enregistreurs de données d'événements est de recueillir des informations sur les événements survenus avant, pendant et après un accident ou un incident. Ces données peuvent ensuite être utilisées par les autorités, les compagnies d'assurance et les constructeurs automobiles pour comprendre les circonstances entourant un accident, identifier les problèmes de sécurité potentiels et améliorer la conception des véhicules. Les types de données enregistrées par les boîtes noires des voitures incluent notamment des informations relatives à la vitesse du véhicule, l'accélération, le freinage, l'angle du volant, le fonctionnement des systèmes de sécurité, tels que les airbags, ainsi que des données sur l'état des composants du véhicule comme le moteur et les freins. Ces données sont collectées en temps réel et stockées dans la mémoire de l'enregistreur.

Des limites éthiques ?

Le processus d'enregistrement des données peut varier selon les modèles de voitures, mais il implique généralement...Lire la suite sur Autoplus