Publicité

Un foie de porc utilisé dans une expérience pour filtrer le sang humain

Ces dernières années, des greffes d'organe d'animaux sur des humains ont été tentées plusieurs fois sans succès. Notre système immunitaire ne parvient tout simplement pas à accepter ces tissus étrangers, a fortiori d'une autre espèce que la nôtre. Cette fois-ci, les médecins s'y sont pris autrement. Dans une expérience inédite, ils ont rattaché l'organe d'un porc, un foie, à un corps humain tout en le maintenant à l'extérieur de celui-ci. Les scientifiques ont ainsi pu observer, en direct, le sang du patient humain en question, en état de mort cérébrale, passer dans le foie porcin pour y être filtré, rapporte l'agence de presse AP.

Les cochons sont les seuls animaux assez proches des humains en termes de taille, tout en partageant avec nous un certain nombre de gènes. C'est pour cela que des recherches sont également menées dans le but de faire pousser des organes humains dans des corps porcins. Mais l'essai des scientifiques de l'Université de Pennsylvanie n'a pas pour but de remplacer un organe défaillant, mais de soulager des patients souffrant d'insuffisance hépatique. Tout comme les malades qui reçoivent une dialyse pour leurs reins défaillants, des malades pourraient dans le futur faire nettoyer leur sang lorsqu'ils sont atteints d'un problème de foie.

Mais le foie est un organe complexe : il filtre le sang, mais élimine aussi des déchets et produit des substances essentielles au bon fonctionnement de l'organisme. Contrairement au rein, aucun palliatif, naturel ou artificiel, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Familles nombreuses : elles auraient un impact sur la santé mentale des enfants
Roi Charles III : qu’est-ce qu’une hypertrophie de la prostate ?
Lèpre : un retour de la maladie millénaire est-il possible en France ?
Avez-vous du "sang en or" qui coule dans vos veines ?
Tout savoir sur l'épidémie de Mycoplasma pneumoniae qui sévit en France