Les Flying Doctors volent au secours de l'Afrique

destinationsante.com
Les Flying Doctors volent au secours de l’Afrique

Pilotes et médecins, ou chirurgiens ? Cela fait 65 ans que les Flying Doctors sillonnent l'Afrique. Les trois pionniers, étaient deux Britanniques - Archibald Macindoe et Michael Wood – et un Américain, Tom Rees. Ils ont amplement réussi leur pari : assurer l'accès aux soins des populations isolées.

Les Flying Doctors sont la première organisation non gouvernementale (ONG) en Afrique, qui se consacre entièrement à l'amélioration de l'accès aux soins pour les isolés, et à la formation de professionnels de santé. L'initiative des « médecins volants » est le résultat d'un triple constat fait au lendemain de la seconde guerre mondiale : la population africaine est majoritairement rurale, isolée et pauvre. Les habitants des zones reculées ne bénéficient donc pas des structures hospitalières dont ils auraient besoin, et les malades dépendent en fait de dispensaires et d'hôpitaux de brousse généralement très éloignés de leurs villages. Résultat : 15% seulement des patients qui relèveraient d'une intervention chirurgicale peuvent en bénéficier.

A l'occasion d'un voyage au Kenya en 1946, Archibald Macindoe, Michael Wood et Tom Rees, tous les trois chirurgiens, décident de consacrer leur séjour à soigner les populations locales. Pour faciliter leurs déplacements et accéder plus rapidement aux malades qui attendent leurs soins, ils investissent dans l'achat d'un petit avion : c'est le début des Flying Doctors. Onze ans plus tard en 1957, ceux-ci prendront leur appellation officielle d' AMREF Flying Doctors pour « African Medical and Research Foundation ». Depuis lors, 150 hôpitaux ruraux sur le continent africain, sont régulièrement desservis par cette ONG. En 2010, les médecins volants ont effectué 26 000 consultations et plus de 7 300 interventions chirurgicales. Des spécialités comme la gynécologie, l'ophtalmologie ou la chirurgie réparatrice sont leur quotidien.

Des actions médicales, mais pas seulement

Chacun de ces « médecins volants » consacre la moitié de ses (...) Lire la suite sur destinationsante.com


Prévention routière : d’inquiétantes soirées étudiantes...
Accès aux soins : l’alerte de Médecins du Monde
La transparence, un outil pour le développement
Recevez la newsletter de Destination Santé
Accédez à la rubrique Destination Femme

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages