Publicité

Floride: un livre pour enfants jugé "pornographique" car il montre une sorcière en train de prendre un bain

En Floride, le comté de Duval, qui englobe la ville de Jacksonville, a décidé de bannir de ses écoles le livre pour enfants Guess What? (À ton avis dans sa traduction française, ndlr).

Écrit par la romancière australienne Mem Fox et illustré par Vivienne Goodman, il invite, au travers une série de questions, ses jeunes lecteurs à deviner l'occupation d'une sorcière, prénommé Daisy O’Grady.

Une sorcière qui prend un bain

Mais le caractère naïf de l'œuvre n'a apparemment pas convaincu les responsables du comté de Duval, qui l'ont jugé "pornographique", et banni de tous les établissements scolaires sous leurs responsabilités, rapporte le Guardian.

En cause? Une illustration où l'on voit la fameuse sorcière prendre un bain, avec seulement ses jambes et ses bras apparents.

Contacté par le Guardian, l'agent de Mem Fox a indiqué que l'interdiction prononcée par le comté floridien était "sans importance".

"Nous n'avons rien à dire sur ce sujet. Le comté de Duval est un comté de 997.000 habitants, en Floride. Cela est sans importance", a-t-il déclaré.

Guerre culturelle menée par Ron DeSantis

Cette interdiction s'inscrit dans une véritable guerre culturelle menée en Floride, sous l'impulsion du gouverneur républicain Ron DeSantis. Ce dernier, vu comme l'opposant le plus sérieux à Donald Trump pour la présidentielle de 2024 dans le camp conservateur, a promulgué sous son mandat plusieurs textes, visant à réguler fortement le contenu des salles de classe floridiennes.

Il est ainsi à l'origine de la loi "sur les droits parentaux en matière d'éducation", surnommé "Don't say gay", car elle vise notamment à interdire tout personnel éducatif de mentionner des sujets relatifs à l'éducation sexuelle et à l'identité de genre en classe.

Pour interdire le livre australien, les responsables du comté de Duval se sont ainsi appuyés sur une interdiction législative adoptée en 2022 par le Parlement de Floride, qui interdit la distribution à des enfants de "toute image, photographie, dessin… d'une personne ou d'une partie du corps humain qui représente la nudité ou un comportement sexuel, l'excitation sexuelle, la violence sexuelle, la bestialité ou l'abus sadomasochiste et qui est préjudiciable aux mineurs".

Un livre déjà critiqué pour représentation du "punk-rock"

Par le passé, le livre de Mem Fox, qui est l'une des autrices pour enfants les plus populaires d'Australie, avait déjà été critiqué Outre-Atlantique. Selon l'American library association, sur la période 1990-1999, il est le 66e ouvrage qui a reçu le plus grand nombre de plaintes venant de bibliothèques ou de personnalités politiques.

En plus de montrer une sorcière qui prend son bain, il lui est reproché de véhiculer une image positive du surnaturel, voir même de comporter plusieurs références... au "punk-rock". Mais c'est la première fois qu'il est considéré comme "pornographique".

Outre l'ouvrage narrant les histoires de la sorcière Daisy O’Grady, de nombreux autres œuvres ont été victimes de la censure culturelle qui s'abat sur la Floride. Selon l'association pour la liberté d'expression PEN America, 565 livres ont été bannis des écoles floridiennes. Parmi elles, les livres de Margaret Atwood, ou ceux du prix Nobel de littérature Toni Morrison.

Toujours selon PEN America, les instituteurs floridiens auraient même reçu pour consigne de "pêcher par excès de prudence", depuis l'introduction de la loi "Don't say gay", et des bibliothèques entières auraient été vidées.

Les enseignants du comté de Duval, où a été interdit l'ouvrage Guess what?, se sont vus de leur côté ordonnés de soumettre pour approbation l'ensemble des ouvrages se trouvant dans leur salle de classe.

Article original publié sur BFMTV.com