Publicité

Flamengo: Gabigol suspendu deux ans dans une affaire de dopage

A l’image de Paul Pogba, suspendu quatre ans pour dopage en Italie mais qui défendra sa cause devant le TAS, Gabriel Barbosa passera lui aussi par la justice suisse après une sanction liée au dopage. Contrairement au milieu français dont un contrôle est revenu positif à un produit dopant, l’attaquant brésilien a vu tous ses tests revenir négatif. Mais cela ne l’a pas empêché d’écoper d’une sanction de deux ans ce lundi selon les éléments du média Globo confirmés par le club de Flamengo.

Le tribunal de Justice sportive antidopage brésilien a reconnu Gabigol coupable de fraude lors d’un contrôle antidopage surprise du 8 avril 2023. Dans les faits, le buteur du Mengao se voit reprocher son comportement avec les contrôleurs et les difficultés pour obtenir un échantillon d’urine (finalement revenu négatif).

Un contrôle antidopage houleux

A l’inverse de ses coéquipiers qui se sont présentés avant l’entraînement, Gabriel Barbosa effectué sa séance sans se soucier des contrôleurs puis est même allé déjeuner avec le reste de l’effectif de Flamengo. Après le repas, seulement, l’attaquant de 27 ans s’est présenté aux officiels pour les tests. En plus d’une attitude plus que limite avec les agents de l’antidopage, il n’aurait pas respecté les consignes du contrôle lors de la collecte d’un échantillon d’urine.

Sanctionné pour ce qui semble donc constituer "une fraude ou une tentative de fraude de n'importe quelle partie du processus de contrôle", l’international auriverde (18 sélections) risquait jusqu’à quatre ans de suspension.

Gabigol pourrait rejouer dès 2025

Finalement sanctionné d’une peine de deux ans des terrains, Gabriel Barbosa pourrait toutefois rejouer dès avril 2025, soit à peine plus d’un an après l’annonce de sa suspension.

Et pour cause, comme le précise encore le média Globo, le règlement brésilien prévoit que le début de la suspension coïncide avec la date de réception des échantillons (et donc du contrôle) à savoir le 8 avril 2023. La star de Flamengo pourra donc rejouer dès avril 2052, et non 2026, si le TAS valide la sanction contre lui en appel.

Flamengo "surpris" par la sanction

Sans surprise, après une telle sanction, Gabriel Barbosa se rendra auprès de la justice suisse pour défendre sa cause. Dans un communiqué publié ce lundi, Flamengo l’a assuré de son soutien et entend l’aider à se préparer pour procès devant le TAS.

Le club brésilien a également exprimé sa "surprise" après la condamnation de son attaquant qui n’aurait aucunement fraudé ou tenté de se soustraire à un contrôle antidopage. La preuve, comme le rappelle le clan de Gabriel Barbosa, il a bien fourni un échantillon d’urine et celui-ci est revenu négatif. Mais visiblement, cela n’a pas suffi à empêcher la justice brésilienne de le punir pour son comportement.

Article original publié sur RMC Sport