Publicité

La flèche de Notre-Dame-de-Paris de nouveau visible, près de 5 ans après l’incendie

Les échafaudages ont été retirés au sommet de la cathédrale, permettant d’observer l’aiguille et le coq.

La flèche de Notre-Dame-de-Paris réapparaît dans le ciel parisien le 12 février 2024.
LUDOVIC MARIN / AFP La flèche de Notre-Dame-de-Paris réapparaît dans le ciel parisien le 12 février 2024.

CULTURE - Une nouvelle étape de franchie. Les échafaudages autour de la flèche de Notre-Dame-de-Paris ont été retirés ce lundi 12 février, permettant de faire apparaître pour la première fois depuis près de cinq ans l’aiguille et le coq qui surmontent la cathédrale.

La flèche avait été déposée sur la cathédrale en novembre dernier, une étape importante dans la reconstruction de la bâtisse ravagée par un incendie en avril 2019. Ses dernières semaines, la croix puis le coq surplombant l’édifice ont été installés. Enfin, la couverture de plomb a été posée, malgré les polémiques.

« Pour l’installation de la flèche, un échafaudage de 600 tonnes comptant 48 niveaux a été monté : une construction savante et complexe étroitement imbriquée avec la charpente, qui a permis la construction de la flèche sans gêner son montage », explique sur son site la Mairie de Paris. Les travaux terminés, cet échafaudage est désormais retiré petit à petit.

La flèche qui se dresse à 96 mètres a été reconstruite identique à celle de l’architecte Viollet-le-Duc au XIXe siècle. Symbole de la cathédrale, sa chute lors du feu avait été un choc.

La réouverture de Notre-Dame est prévue le 8 décembre 2024, après les JO de Paris à l’été, une date confirmée par Emmanuel Macron fin août. Chefs-d’œuvre de l’art gothique admiré dans le monde entier, Notre-Dame de Paris accueillait 12 millions de visiteurs en moyenne chaque année avant l’incendie.

VIDÉO - Une nouvelle nef, des vitraux contemporains et un musée : ce qui va changer à Notre-Dame de Paris