Finistère : Quimper devient la première ville considérée "zone de liberté pour les personnes LGBTQ+" en Europe

Jeanne Bulant
·1 min de lecture

La ville de Quimper est considérée, depuis jeudi dernier, "première zone de liberté pour les personnes LGBTQ+" en Europe. Une décision symbolique en réaction aux zones sans LGBT en Pologne.

Quimper est désormais la première ville en France, mais aussi en Europe, à être considérée comme une "zone de liberté pour les personnes LGBTQIA+ (lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres, intersexes et queer)", rapportent ce lundi nos confrères de France 3 Bretagne. Une proposition initiée par le conseiller régional et municipal Karim Ghachem et par la députée LaREM du Finistère Annaïg Le Meur, puis votée jeudi dernier en réponse aux zones sans "idéologie LGBT" revendiquées dans certaines communes en Pologne

À la chaîne locale, Karim Ghachem explique que cette idée lui est venu "après l'adoption de la résolution (...) européenne, portée par Pierre Karleskind (député breton) et qui va faire de l'Europe la première zone de liberté LGBTIQIA+. On voulait nous donner du sens localement à cette décision européenne".

Une réponse aux zones sans LGBT en Pologne

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Karim Ghachem se dit aussi prêt à aller "plus loin", "en mettant en place des formations pour les agents de la commune, pour leur permettre d'accueillir les personnes en difficultés, victimes d'agressions et où l'on sait que les premiers mots sont décisifs." 

Début mars, le Parlement européen avait voté une résolution proclamant l'Union européenne "zone de liberté" pour les personnes LGBT, en réaction aux "zones sans idéologie LGBT" décidées par une centaine de collectivités locales polonaises.

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.