Publicité

Financement de campagne : la bonne fortune de Biden et les déboires de Trump

Donald Trump a toujours aimé se targuer de sa fortune. Lorsqu’il s’est lancé pour la première fois dans la course à la présidentielle, en 2015, rappelle The Washington Post, il a déclaré vouloir “autofinancer sa campagne, se vantant de ne pas avoir ‘besoin de l’argent de quiconque’”. Aujourd’hui, la situation est bien différente, ironise le quotidien de la capitale américaine.

L’équipe de campagne pour la réélection de Joe Biden a, en effet, annoncé disposer d’un trésor de 71 millions de dollars (65,6 millions d’euros) à la fin de février, soit plus du double des 33,5 millions de dollars (30,9 millions d’euros) déclarés à la Commission électorale fédérale, l’autorité de régulation compétente, pour la campagne de réélection de Donald Trump.

Si l’on ajoute les liquidités des différents groupes de soutien affiliés aux deux candidats, le trésor de guerre de Trump s’élève à 42 millions de dollars, contre 155 millions de dollars pour Joe Biden, “un montant particulièrement élevé à ce stade de la campagne électorale”, souligne le quotidien.

Trump va-t-il se mettre en faillite ?

Qui plus est, le candidat Donald Trump a le plus grand mal à rassembler l’argent nécessaire pour garantir le paiement de l’amende record dont il a écopé lors de sa condamnation au civil en février, à New York, pour fraudes financières au sein de son empire immobilier. Le 18 mars, ses avocats ont ainsi reconnu “qu’il était pour l’instant dans l’incapacité de garantir le paiement de l’amende de 464 millions de dollars, intérêts compris”, à laquelle il a été condamné, souligne Politico. Bien que Trump ait fait appel du jugement, il doit prouver qu’il peut payer cette amende avant le 25 mars, date fixée par la justice américaine.

Et le Comité national républicain (RNC), l’organe central du parti conservateur, “n’est pas en situation de voler à la rescousse du candidat”, souligne le Washington Post. Le RNC a en effet fini le mois de février avec seulement “11,3 millions de dollars de liquidités, contre 26,6 millions dans les coffres du Comité national démocrate” (DNC).

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :