Publicité

« Fin de règne » sur la famille royale britannique, de Omid Scobie, sème à nouveau la zizanie

Le journaliste Omid Scobie, spécialiste des têtes couronnées, sort cette semaine sa nouvelle enquête dédiée au clan Windsor. Et elle promet de faire du bruit.

ROYAUTE - Les fêtes de fin d’année de la famille royale vont peut-être avoir une saveur un peu amère cette année. Charles III, Camilla, William et Kate vont devoir composer avec un nouvel « invité » inopportun : le livre Fin de Règne. Où va la monarchie britannique : les derniers scandales révélés. Sortie outre-Manche le mardi 28 novembre, et en France ce vendredi 1er décembre, la nouvelle enquête du journaliste Omid Scobie devrait les bousculer.

Ce que « The Crown » sur Netflix a fait à la famille royale, entre glamour et catharsis

Le jour même de sa sortie, le livre était déjà au cœur d’une polémique. La version néerlandaise mise en rayon le 28 novembre au matin comportait en effet une information de taille : les noms des deux membres de la famille royale qui auraient, lorsque Meghan Markle était enceinte d’Archie, soulevé des interrogations concernant la couleur de peau du futur enfant. Le livre a immédiatement été retiré des rayons pour être réédité. Ces noms, pourtant tenus secrets depuis des années, le journaliste Piers Morgan s’est empressé de les révéler à l’antenne et sur ses réseaux sociaux.

En réaction, une source à Buckingham a dit à l’AFP : « Nous considérons toutes les options ». Selon le Daily Telegraph, le palais envisage une action en justice. Omid Scobie a assuré qu’il n’a jamais soumis de manuscrit sur lequel ces noms figuraient.

L’objectif de ce livre comme il l’a précisé lors d’une interview avec la chaîne britannique ITV n’est en effet pas de pointer du doigt. Pour lui, Fin de règne vise à « générer des conversations sur le but, la légitimité et le futur de la famille royale aujourd’hui. Si certains sujets abordés mettent certaines personnes mal à l’aise, il n’empêche que ce sont des discussions que nous devons avoir » .

Un livre à charge contre le clan de « William »

À la table des matières de ce livre qui paraît aux éditions Seuil ce vendredi 1er décembre, on découvre un état des lieux des relations actuelles entre les différents membres de la famille royale. Et l’auteur se montre sans appel : pour lui, la réconciliation entre le prince Harry et le reste de la famille est totalement impossible.

Comme le précisent nos confrères de Vanity fair US, il revient sur de nombreux épisodes qui ont entaché ces dernières années la famille royale, et spécifiquement ceux concernant Harry et Meghan depuis la mort d’Elizabeth II. À commencer par les circonstances dans lesquelles le fils cadet de Charles et Diana a appris le décès de sa grand-mère : à savoir, sur la BBC.

Omid Scobie cible largement le prince William, actuel prince de Galles et futur roi, qu’il décrit comme avide de pouvoir et intransigeant. Ce qui n’est d’ailleurs pas du goût de la presse britannique. Le Telegraph par exemple, n’hésite pas à décrire l’ouvrage comme de la « propagande pro-Sussex ».

Son enquête, enrichie par de nombreuses interviews avec des employés de la famille royale met d’ailleurs aussi en lumière les liens qui existent entre la Couronne et les médias dans une vaste entreprise de communication. Le New York Times explique en outre que dans son ouvrage visant à questionner sur l’existence même de la famille royale et à ses fondements, l’auteur « ne fait pas de prisonnier ».

De nouvelles révélations sur la famille royale ?

Le New York Times précise cependant que la majorité des « révélations » annoncées en 4e de couverture ne sont en réalité pas fracassantes. Dans son premier livre Harry et Meghan, libres, Omid Scobie avait en effet déjà largement balayé les quelques zones d’ombre planant encore sur la famille royale.

Le prince Harry lui-même avait accompli une bonne partie du travail restant avec son autobiographie Le Suppléant, sortie en janvier 2023, et la série documentaire de Netflix Harry et Meghan. Enfin, la série de Netflix The Crown n’a pas non plus hésité depuis 2016 à entrer dans le vif du sujet, sous couvert de fiction certes, mais sans prendre de gants.

Bombe à retardement, ou recueil d’anecdotes suffisant à faire grincer Charles III des dents, Fin de règne parachève une année terne pour Buckingham.

Lire sur le HuffPost

À voir également sur Le HuffPost :

Royaume-Uni : Charles III hué après son premier « discours du trône » depuis qu’il est devenu roi

Dans « The Crown » saison 6 sur Netflix, cet épisode a bouleversé tout le monde

VIDÉO - La Minute du prince William