Fin de cavale pour un homme qui avait violé 17 mannequins

·1 min de lecture

"Il nous a retourné le cerveau", confiait une mannequin devant le tribunal de la cour d'assises de la Gironde, en 2019. Au total, 17 jeunes femmes à peine sorties de l'adolescence témoignaient contre Philippe Lebon ce jour-là. Celui qui est photographe, masseur autodidacte et coach en développement personnel est jugé pour viols et agressions sexuelles. Il est alors condamné à 9 ans de prison puis comparait à nouveau libre pour son deuxième procès, le 5 mars 2021. Mais au dernier jour d'audience, le prévenu s'éclipse et disparaît. La cour d'assises le condamne alors à 14 ans de réclusion criminelle et lance un mandat d'arrêt à son encontre.

Après une enquête minutieuse, Philippe Lebon est retrouvé le 28 avril dernier, dans le Morbihan. Depuis la fin de sa cavale, il est incarcéré au centre pénitentiaire de Lorient-Ploemeur.

"Je me suis dit que j'avais peut-être de la chance et qu'il fallait souffrir pour réussir."

"Il prétendait qu'on était privilégiées alors je me suis dit que j'avais peut-être de la chance et qu'il fallait souffrir pour réussir", confiait l'une des victimes devant le tribunal, en 2019. A l'époque, Philippe Lebon réussit à gagner la confiance d'une vingtaine de jeunes femmes qui rêvent de devenir mannequins. Il leur propose de lancer leur carrière en leur donnant confiance en elles, et en changeant leur image comme le raconte Sud Ouest à l'époque des faits.

Lors des séances de coaching qu'il propose, le quadragénaire réalise (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Une femme fait une découverte glaçante en triant les affaires de son mari mort
Michel Fourniret : cette seule fois où le commissaire Jacques Fagnart l'a vu pleurer
La célébration choquante d'une mère infanticide avec sa famille et ses amis
Michel Fourniret : cette réponse effroyable qu'il avait faite à une de ses victimes
Michel Fourniret : cette confession difficile de la police française