Publicité

Un film va raconter les coulisses de l'interview désastreuse du prince Andrew à la BBC

Un film va raconter les coulisses de l'interview désastreuse du prince Andrew à la BBC

Netflix continue d'exploiter le filon de la famille royale. Après The Crown et le documentaire sur Harry et Meghan, la plateforme va produire un film intitulé Scoop, sur les dessous de l'interview accordée par le prince Andrew à la BBC en 2019, selon Skynews. Alors mis en cause dans l'affaire Epstein, le fils de la reine Elizabeth II avait tenté de réhabiliter son image. Cette interview s'était au contraire révélée désastreuse, le prince esquivant avec maladresse les accusations à son encontre.

L'actrice Billie Piper incarnera dans ce film Sam McAlister, la journaliste qui a réussi à obtenir l'interview du prince, aux côtés de Gillian Anderson dans le rôle de la journaliste Emily Maitlis, qui a réalisé l'interview. L'acteur Rufus Sewell campera le prince Andrew.

"Un film sur le pouvoir et les privilèges"

La réalisation a été confiée à Philip Martin, qui a réalisé plusieurs épisodes de The Crown.

"C'est un film sur le pouvoir, les privilèges et les différentes perspectives, et sur la façon dont - que ce soit dans les palais étincelants ou dans les salles de presse hi-tech - nous jugeons de ce qui est vrai", a-t-il déclaré.

Censée restaurer l'image d'Andrew, impliqué dans l'affaire Epstein, cette interview avait produit l'effet inverse, tant le prince s'était montré insensible et déconnecté.

"Il n'avait pas l'air conscient du sérieux de l'affaire, riant et souriant à plusieurs reprises pendant l'interview (...) et n'exprimant aucun regret ou inquiétude envers les victimes d'Epstein", avait ainsi écrit le Guardian au lendemain de sa diffusion.

Dans le sillage de cette interview, le prince avait dû se retirer de la vie publique et des réseaux sociaux. La reine l'avait également déchu de ses titres militaires, pour essayer d'endiguer le scandale.

Accord financier

En février 2022, le prince a échappé à un procès en concluant un accord financier avec Virginia Giuffre, l'Américaine qui l'accusait d'agressions sexuelles en 2001, et qui voulait le voir jugé lors d'un procès civil à New York.

Le fils de la reine Elizabeth II, 61 ans, était visé par une plainte de cette femme de 38 ans, une ancienne victime du multimillionnaire américain Jeffrey Epstein, qui l'accusait de violences sexuelles quand elle avait 17 ans.

Article original publié sur BFMTV.com