"Un film d'horreur" : l'émotion du pêcheur qui a découvert les 27 migrants morts dans la Manche

·2 min de lecture

Karl Maquinghen a été le premier à découvrir le drame de ce mercredi, où 27 migrants ont trouvé la mort dans la Manche en tentant de rejoindre l'Angleterre. L'homme se confie sur le traumatisme psychologique engendré par ce qu'il a vu.

A plusieurs reprises, les larmes montent aux yeux de Karl Maquinghen et font trembler sa voix. Le pêcheur âgé de 37 ans est à la barre de son chalutier, le Saint-Jacques 2, ce mercredi, sur les eaux de la Manche quand il découvre avec effroi des cavadres flottant à la surface. Ce sont quelques-uns des corps des 27 migrants morts en tentant de traverser la mer pour rallier l'Angleterre depuis Calais. Le pêcheur est le premier à découvrir l'étendue du drame.

Au micro de BFMTV, il se remémore avec difficulté ces scènes d'une rare violence psychologique. 

"Un film d'horreur, tout simplement. Un film d'horreur. Voir autant de morts comme ça, à côté de nous, c'est vraiment choquant", dit-il avec une émotion qu'il ne peut contenir.

"Dès que tu fermes les yeux, tu revois les corps"

Désormais, des images fixes occupent l'esprit de Karl Maquinghen, qui demeure profondément éprouvé mentalement par les cadavres d'adultes et d'enfants qu'il a entrevus sur l'eau. "Il y en a un qui restera toujours dans ma tête. Il était sans gilet, habillé tout en noir et je me souviens de sa chemise à carreaux", décrit-il.

"On dort pas, dès que tu fermes les yeux, tu revois les corps. C’est choquant", ajoute-t-il.

Le remords succède également au chagrin pour le pêcheur, qui a donné le premier l'alerte et prévenu les secours. Un regret et une peine partagés par ses collègues en mer

"On parle entre nous, entre matelots. On se dit: 'qu’est-ce qu’on aurait pu faire?' On sait que notre premier rôle, c'est d'appeler les secours", explique-t-il. "Si on était arrivés cinq minutes, dix minutes avant, on aurait peut-être pu les sauver", regrette-t-il. 

Malgré le drame qui s'est déroulé ce mercredi, le plus lourd bilan humain qu'a connu la Manche, de nombreux migrants ont continué ces derniers jours d'embarquer au péril de leur vie sur des bateaux de fortune pour traverser la Manche.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Drame migratoire dans la Manche: hommages aux victimes à Calais et Dunkerque

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles