Publicité

"Les filles voulaient être violées" : Complément d’enquête exhume des aveux troublants de Gérard Depardieu (VIDEO)

"La chute de l’ogre", titrait Complément d’enquête hier soir. Il faut dire que le magazine a dévoilé des documents troublants et édifiants sur le comportement de Gérard Depardieu avec les femmes. Outre les images inédites de son voyage en Corée du Nord où le comédien enchaîne les propos graveleux en riant à gorge déployée, le magazine de France 2 a aussi déniché d’anciennes interviews dans lesquelles il reconnaît avoir violé des femmes.

Dans un portrait publié en 1978 dans la presse américaine, Gérard Depardieu clamait ainsi avoir été impliqué dans des viols – "trop pour les compter" - dès l’âge de 9 ans. "Il n’y avait rien de mal à ça, les filles voulaient être violées. Il ne s’agit pas vraiment de viols, c’est juste l’histoire d’une fille qui se met dans une situation qui lui plait. La violence n’est pas commise par ceux qui agissent mais par les victimes, celles qui permettent que cela arrive", a-t-il ainsi affirmé à l’époque pour se défendre face aux visages "horrifiés" des personnes assistant à l’entretien.

À lire également

"Gérard, c’est un déconneur !" : Farid Khider défend maladroitement son ami Depardieu dans TPMP (VIDEO)

En 1991, la journaliste américaine Victoria Foote-Blackman est chargée de réaliser un portrait de Gérard Depardieu pour le Time à l’occasion de sa nomination à l’Oscar du meilleur acteur pour Cyrano de Bergerac. Elle l’interroge sur ses propos sur le viol et obtient comme réponse : "Oui [j’ai participé à des viols, ndlr]… C’est normal, il n’y a rien d’extraordinaire là-dedans". Si l’entretien fait scandale aux Etats-Unis, il provoque un tout autre effet en France où les médias parlent de cabale contre le comédien pour qu’il ne remporte pas son Oscar. Depardieu et ses proches démentent les propos et pointent du doigt une erreur de traduction.

Mais dans un autre article français publié en 1981 da...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi