Filière jihadiste vers le Mali : quatre hommes interpellés à Paris

Les quatre hommes interpellés mardi en région parisienne dans le cadre d'une enquête sur une filière de jihadistes vers le Mali ont été mis en examen dans la soirée de samedi 9 février à Paris, et deux d'entre eux placés en détention provisoire.

Leur arrestation s'inscrit dans l'enquête ouverte après l'interpellation début août à Niamey d'un Français, Cédric Lobo, par les autorités nigériennes alors qu'il espérait rejoindre des groupes jihadistes dans le nord du Mali.

Expulsé vers la France, il avait été mis en examen à la fin août pour "association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste", puis placé en détention provisoire.

Enquête du juge Trévidic

Les quatre hommes interpellés mardi ont également été mis en examen pour "association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste" par le juge antiterroriste Marc Trévidic, a-t-on indiqué samedi soir de source judiciaire.

Parmi eux, un Franco-algérien de 27 ans et un Malien de 23 ans ont été placés en détention provisoire tandis que deux Français de 27 et 37 ans ont été placés sous contrôle judiciaire.

Ces quatre personnes sont soupçonnées d'être des proches de Cédric Lobo et d'avoir eu le projet de rejoindre des groupes jihadistes dans le nord du Mali, où la France est actuellement engagée dans une opération militaire pour chasser ces groupes.

Lieu de prière de L'Haÿ-les-Roses

Ces personnes semblaient graviter autour d'un lieu de prière musulman de L'Haÿ-les-Roses (Val-de-Marne), où habitait Cédric Lobo avant son départ pour le Sahel, précisait-on mardi de source judiciaire.

A (...)

Lire la suite sur Le Nouvel Observateur

Filière jihadiste vers le Mali : quatre hommes interpellés à Paris
Terrorisme : "On redoute l'émergence d'un black djihad"
MALI. "Les islamistes locaux font appel aux salafistes de France"
MALI. Un présumé djihadiste français arrêté
Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.