Publicité

"Fiasco total" : Daniel Riolo dresse un constat accablant sur l'Algérie après son élimination de la CAN

C'est une nouvelle désillusion pour l'Algérie. Après avoir déjà été éliminée lors de la phrase de groupes de la Coupe d'Afrique des Nations en 2022 et avoir échoué à se qualifier à la dernière Coupe du monde au Qatar, les "Fennecs" ont une nouvelle fois vécu un fiasco lors de la CAN 2024. La sélection entraînée par Djamel Belmadi termine dernière de sa poule à la suite de sa défaite surprise contre la Mauritanie (1-0), précédée par deux matchs nuls contre l'Angola et le Burkina Faso.

Présent au micro de l'After Foot ce mardi 23 janvier, Daniel Riolo est revenu sur l'élimination de l'Algérie : "Quand tu vois l’équipe que tu soutiens être aussi mauvaise, franchement tu ne peux nourrir de regrets", déclare d'abord le journaliste de RMC, qui estime que Djamel Belmadi, le sélectionneur des "Fennecs" depuis 2018, est le principal responsable de cette déconvenue : "C’est la faute à personne si ce n’est à eux-mêmes, à leur médiocrité, à un coach qui est au bout du rouleau de chez bout du rouleau complet. Les coachs au bout du rouleau, on le voit souvent dans l'attitude. Dans la façon dont ils sont, leur allure, comment ils sont habillés… ça signifie beaucoup de choses. (...) Il est presque un peu délabré. Je pense que tout à ça a une signification si on observe ce qu’il s’est passé depuis leur victoire en 2019. C'est une décrépitude. Là, c'est un fiasco total pour cette sélection."

À lire également

"Chanceux d’être en vie" : Jamie Dornan transporté d’urgence à l’hôpital après des symptômes de crise cardiaque

Par la suite, Daniel Riolo a pointé du doigt le niveau des joueurs de la sélection algérienne, qu'il estime très faible : "Le problème, c’est qu’on n'ouvre pas les yeux sur le fait que beaucoup de joueurs sont complètement finis dans cette équipe. Belmadi est certainement responsable. Il a essayé de renouveler, mais il n'a pas de bons joueurs pour renouveler. Lui et son groupe sont au bout du chemin. Celui qui surnage, Ounas, c'est encore un petit joueur. En France, beaucoup de gens s'enthousiasment sur Ounas. Mais c'est un remplaçant en Ligue 1 ! Belaïli, c'est un mec qui est ultra surcoté. Slimani, i...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi