Publicité

La Fièvre sur Canal+ : de qui s'inspire le personnage de Marie Kinsky, joué par Ana Girardot ?

Rémy Grandroques, Quad+Ten, Canal+.
Rémy Grandroques, Quad+Ten, Canal+.

Marie vous salue ! Lancée le 18 mars dernier sur Canal+, La Fièvre met notamment en scène Marie Kinsky, une ancienne communicante devenue humoriste qui ne cache pas des ambitions politiques. Incarné par Ana Girardot (La flamme, Les revenants, Babyphone), ce personnage, l’un des principaux de la série politique, est l’antagoniste de Sam Berger (Nina Meurisse), une ancienne amie employée d’une entreprise spécialisée en communication de crise et en sondages d’opinion.

Un personnage à la fois charismatique et inquiétant qui n’est pas sans nous rappeler des personnes bien réelles présentes dans les médias ou sur les réseaux sociaux. De là à voir davantage que des similitudes avec Marie Kinsky ?

"On est à l’heure où la politique devient un terrain de jeu pour les influenceurs"

"Je n’ai pas écrit ce personnage en m’inspirant de quelqu’un en particulier. J’ai plutôt pensé aux populismes de manière générale", assurait Eric Benzekri, le créateur et co-scénariste de la série, en conférence de presse en février dernier.

"Avant d’imaginer chaque scène avec Marie Kinsky, on se disait avec les auteurs ‘Attention, c'est un écran qui déborde dans le monde réel’", explique t-il. "Ce que je veux dire, c’est que j’ai aujourd’hui le sentiment d’assister à une quasi abolition du réel par les écrans, ou plutôt à l’existence d’un autre monde, un monde de l’image, qui n'est pas le vrai monde, mais qui surgit de l’écran et impacte le vrai monde", poursuit Eric Benzekri.

Il…

Lire la suite sur AlloCiné

240 vidéos : tout ce que vous voyez dans La Fièvre a spécialement été tourné pour la série CANAL+

La fièvre sur Canal+ : que vaut la nouvelle mini-série politique du créateur de Baron Noir ?