Publicité

Feux de forêt au Texas: une usine d'armes nucléaires temporairement fermée en raison des incendies

Une usine d'armement nucléaire située au Texas a dû interrompre temporairement ses activités ce mardi 27 février en raison de la proximité d'incendies de forêt, tandis que des villes voisines étaient évacuées.

"Les opérations à l'usine Pantex ont été interrompues jusqu'à nouvel ordre. Toutes les armes et les matériaux spéciaux sont en sécurité et ne sont pas affectés", a affirmé un message publié sur X (anciennement Twitter) par la centrale nucléaire de Pantex.

31 incendies signalés

Les images satellites du service météorologique national d'Amarillo ont montré que les incendies se propageaient près de la ville d'Amarillo, dans le nord de l'État, sous l'effet de vents violents et de températures anormalement élevées pour la saison.

Le Texas A&M Forest Service a signalé 31 incendies dans l'État, dont le plus important a ravagé plus de 1.200 km2 et n'était toujours pas maîtrisé en fin de la soirée mardi.

L'usine, située à 34 kilomètres d'Amarillo, avait indiqué dans un message précédent qu'il n'y avait pas d'incendie sur le site de l'usine. "Tous les employés ont été localisés et le personnel non essentiel n'est plus sur le site", a ajouté l'entreprise. L'usine de Pantex, au Texas, assemble l'arsenal nucléaire américain, effectue des essais sur des matières nucléaires spéciales et fabrique des explosifs puissants.

Le service météorologique de la ville a conseillé aux habitants de rester chez eux. "La qualité de l'air reste médiocre dans la région d'Amarillo... alors que la fumée continue de se répandre en direction du sud", a indiqué le service météorologique dans un message publié sur X.

Le gouverneur du Texas, Greg Abbott, a fait une déclaration de catastrophe pour 60 comtés plus tôt dans la journée de mardi, débloquant des ressources pour lutter contre les incendies.

"Les Texans sont invités à limiter leurs activités susceptibles de provoquer des départs de feu et à prendre des précautions pour protéger leurs proches", a déclaré Greg Abbott dans un communiqué.

Plusieurs villes, dont certaines se trouvent à 160 kilomètres d'Amarillo, ont émis des ordres d'évacuation, fermé des routes et ordonné aux citoyens de s'abriter chez eux ou dans des bâtiments publics.

Article original publié sur BFMTV.com