"Le feu reprend" en Gironde, le gouvernement assure de son soutien pour l'après

La Teste-de-Buch (photo prise le 16 juillet 2022). (Photo: GAIZKA IROZ via AFP)
La Teste-de-Buch (photo prise le 16 juillet 2022). (Photo: GAIZKA IROZ via AFP)

La Teste-de-Buch (photo prise le 16 juillet 2022). (Photo: GAIZKA IROZ via AFP)

INCENDIES - Depuis mardi, les pompiers sont à l’oeuvre en Gironde pour stopper les incendies qui font rage. “Plus de 1200 sapeurs-pompiers, 3 Canadairs et 1 avion Dash sont toujours mobilisés”, a indiqué, ce samedi 16 juillet, la préfecture du département dans un communiqué de presse. De même, “un grand nombre de bulldozers” sont par ailleurs utilisés pour mettre en place des pare-feux -ou coupe rases- afin de ralentir et bloquer les flammes.

La Gironde a reçu “des renforts des départements voisins et nationaux”, ajoute le communiqué. En 24 heures, le Sdis “a dû faire face à 22 départs de feux de forêt sur le département de la Gironde”, a pointé la préfecture. Le HuffPost fait le point sur la situation.

Plus de 10.000 hectares de forêts ravagés dans des feux “hors normes”

Interrogé par BFMTV le maire de Landiras, Jean-Marc Pelletant, a annoncé que “le feu reprend”. “On voit des volutes de fumée noires, qui commencent à passer au-dessus des arbres, a-t-il décrit. Le feu se rallume parce qu’il fait chaud et l’eau s’évapore très vite.”

Pour le directeur départemental du SDIS Gironde, Marc Vermeulen, les pompiers sont “confrontés depuis plusieurs jours à deux feux hors normes qui ont éclos à quelques heures d’intervalle”.

Depuis mardi, les flammes ont déjà ravagé 10.000 hectares de forêts, selon le bilan de ce samedi 16 juillet, dans un contexte de canicule généralisée tout le week-end. “Malgré les importants moyens terrestres et aériens engagés, les incendies ne sont pas encore fixés”, explique la préfecture de la Gironde.

Incendies en Gironde. (Photo: Sophie RAMIS, Cléa PÉCULIER / AFP)
Incendies en Gironde. (Photo: Sophie RAMIS, Cléa PÉCULIER / AFP)

Incendies en Gironde. (Photo: Sophie RAMIS, Cléa PÉCULIER / AFP)

Sur les communes de Landiras et Guillos, au sud-est du département, la situation est toujours “très défavorable”, avec désormais “plus de 7000 hectares” partis en fumée, a indiqué la préfecture sur Twitter.

Lors d’un point presse, ce samedi après-midi, Marc Vermeulen a indiqué que l’incendie en cours à La Teste-de-Buch “est contenu mais il n’est pas encore fixé”. Les efforts qui ont été déployés ont permis jusqu’ici de ralentir la progression du feu.

À Landiras, “le feu n’est pas en évolution libre, on arrive à essayer de le limiter dans sa progression”, a-t-il poursuivi, rappelant la nécessité de “fixer un des deux feux afin de mettre tous les efforts sur le même incendie”. “On porte nos espoirs sur La Teste, mais on reste prudent”, a déclaré le directeur départemental du SDIS Gironde.

Des reprises de feu ont été signalées ces dernières heures du côté des plages de la Lagune et du Petit-Nice, au sud de la dune du Pilat, selon le maire de la Teste-de-Buch, Patrick Davet et les pompiers.

Jeudi, la vigilance “feux de forêt” était montée d’un cran en Gironde passant en rouge (échelle 4/5), comme dans le département voisin des Landes depuis vendredi matin.

Population évacuée et des blessés à déplorer

Ces feux, qui n’ont pas fait de victime, se sont déclenchés au début de l’épisode de canicule qui touche la France depuis lundi. En raison des vents qui poussent les feux vers le sud-ouest, ordre a été donné en début d’après-midi de procéder à l’évacuation du “bourg du Tuzan, du hameau de Villagrain sur la commune de Cabanac-et-Villagrain et, sur la commune d’Hostens, du bourg et de la base nautique”. “Quelques centaines de personnes” sont concernées, a indiqué de son côté à l’AFP le lieutenant-colonel Arnaud Mendousse, porte-parole des pompiers.

“Il y a quelques récalcitrants qu’il faut traiter, a expliqué le maire de la commune d’Hostens, Jean-Louis Dartialh, à BFMTV. Il y a quelques personnes handicapées [...]. Quelques difficultés, mais la plupart des cas se passent bien.”

Depuis mardi, “plus de 12.200” habitants et vacanciers ont dû déjà quitter les lieux. Cinq centres d’hébergement d’urgence et une cellule d’urgence médico-psychologique ont été ouverts pour soutenir les sinistrés.

Selon Marc Vermeulen, quatre sapeur-pompiers ont été légèrement blessés, “un camion a brûlé” et “un camion qui s’est renversé”.

Dans un communiqué, Fabienne Buccio, la préfète de la Gironde a tenu à saluer “l’engagement exemplaire des femmes et des hommes mobilisés depuis près de 4 jours dans la lutte contre les incendies, renforcés par des moyens civils et militaires venus de toute la France”. Elle a également remercier les habitants, les associations et les entreprises qui viennent en aide aux secours et aux sinistrés.

“Il y aura aussi un besoin de reconstruction”

“La priorité, c’est la lutte contre le feu mais il y aura aussi après, une fois que le feu sera maîtrisé, un besoin de reconstruction”, a constaté la secrétaire d’État chargé de l’Écologie Bérangère Couillard, en déplacement ce samedi en Gironde.

“On a aujourd’hui tout un écosystème forestier qui a été dévasté, a déclaré Bérangère Couillard lors d’un point presse. On a une biodiversité qui est menacé, [...] un puits carbone qui est aujourd’hui anéanti et tout cela il faudra le reconstruire.”

Elle a annoncé que l’État accompagnera les sylviculteurs, “parce que nos forêts sont évidemment un poumon essentiel” mais aussi un secteur économique.

Des incendies ailleurs en France

Les soldats du feu étaient également concentrés ailleurs en France pour lutter contre les incendies comme dans le massif de la Montagnette, au sud d’Avignon, où 650 d’entre eux restaient mobilisés pour “surveiller et traiter les points chauds et les lisières” de l’incendie désormais fixé, qui a parcouru presque 1.500 hectares.

En raison du mistral (25 km/h avec des rafales allant jusqu’à 45 km/h), “les sapeurs-pompiers maintiennent une vigilance extrême”, ont indiqué les pompiers des Bouches-du-Rhône.

En Bretagne, sur la commune du Verger, à l’ouest de Rennes, un incendie a détruit vendredi 20 à 25 hectares de végétation, selon le Centre opérationnel départemental d’incendie et de secours. Le feu a été fixé samedi matin.

À voir également sur Le HuffPost: Face à la canicule et aux feux de forêts, la mise en garde d’Emmanuel Macron

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles