Le festival les Déferlantes 2023 n’aura pas lieu à Perpignan

People react during a concert at Les Deferlantes Festival in Argeles-sur-Mer, southern France, on July 8, 2016. (Photo by RAYMOND ROIG / AFP)
RAYMOND ROIG / AFP People react during a concert at Les Deferlantes Festival in Argeles-sur-Mer, southern France, on July 8, 2016. (Photo by RAYMOND ROIG / AFP)

MUSIQUE - « Sans artiste, pas de festival ». Le festival de musique Les Déferlantes va à nouveau devoir déménager son édition 2023. Le groupe Louise Attaque, comme Indochine voici quelques jours, avait annoncé ce mardi 10 janvier qu’il refuserait de se produire à Perpignan, ville tenue par le Rassemblement national (RN), où Les Déferlantes ont déménagé cette année.

De quoi pousser les organisateurs à, de nouveau, changer de lieu, car « sans artiste, pas de festival », commentent-ils dans un communiqué publié en fin d’après-midi ce mardi.

« Vous avez été nombreux à vous exprimer et nous avons entendu vos différentes réactions (...) D’autres part, plusieurs artistes programmés (...) se sont positionnées et ont annoncé l’annulation de leur venue si le festival se tenait à Perpignan », peut-on lire.

« Nous prenons en compte l’ensemble de ces réactions. Nous sommes donc contraints de renoncer à cette implantation et nous nous mettons dès à présent en quête d’un nouveau lieu pour le festival puisse se tenir dans les Pyrénées orientales aux dates prévues », précisent également les organisateurs le communiqué.

Né en 2007 à Argelès-sur-Mer, station balnéaire proche de Perpignan, le festival a déménagé en 2022 dans la cité pyrénéenne de Céret, avant d’annoncer début janvier qu’il tiendrait son édition 2023 à Perpignan. Ce dont s’était félicité le maire RN de la ville, Louis Aliot, au grand dam d’Indochine et de Louise Attaque donc.

Plus d’informations à venir...

À voir également sur Le HuffPost :

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Lire aussi