"Comment vous feriez disparaître un corps ?" : L'affaire Jubillar relancée par de nouvelles confidences sordides...

Le 18 de juin 2021, la justice a décidé de placer en détention provisoire pour homicide par conjoint Cédric Jubillar, le mari de Delphine qui a disparu depuis le mois de décembre 2020 sans laisser aucune trace. S'il clame depuis le début son innocence, de nombreux éléments à charge alourdissent son dossier. Il continue donc de rester en prison dans la maison d'arrêt de Toulouse-Seysses. De nouvelles révélations ont fait surface et ne vont pas en la faveur du peintre-plaquiste de 34 ans qui était en procédure de divorce avec l'infirmière disparue : les échanges qu'il a eus avec un ancien employeur avec qui il avait sympathisé à l'époque.

En 2019, Cédric Jubillar fait des travaux pour un couple installé à Albi. Le temps de son chantier, il discute avec son employeur. Ce dernier vient de transmettre à La Dépêche du Midi leurs conversations, conscient que ce qui pouvait lui paraître léger à l'époque ne l'est plus au regard des suspicions sur celui qui est le dernier à avoir vu Delphine Jubillar vivante. Il a hésité avant de se confier, ne voulant pas accabler plus qu'il ne l'était le peintre-plaquiste, mais a décidé de sortir du silence désormais. Il relate notamment leur discussion sur la façon de faire disparaître un corps.

Au cours d'une soirée et pendant une pause dans son travail, Florent - son nom d'emprunt - a sympathisé avec Cédric Jubillar : "On s'est bu des bières et on a commencé à discuter de...

Lire la suite


À lire aussi

Jacques Rançon : Le tueur en série "s'est acharné sur le corps de" Marie-Hélène, sordides révélations
Jessica Thivenin séparée de Thibault lorsqu'elle était enceinte : nouvelles confidences
"Certains jours, c'est plus dur" : Louane pas toujours bien dans son corps, franches confidences

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles