Publicité

Femmes de plus de 50 ans, quels sont les sujets qui vous préoccupent mais dont personne ne parle ? - Appel à témoignages

En dépassant la cinquantaine et dans les décennies qui ont suivi, quels ont été les grands challenges auquels vous ne vous attendiez pas ? De quoi auriez-vous aimé qu’on vous parle plus tôt ?
Maskot / Getty Images En dépassant la cinquantaine et dans les décennies qui ont suivi, quels ont été les grands challenges auquels vous ne vous attendiez pas ? De quoi auriez-vous aimé qu’on vous parle plus tôt ?

APPEL À TÉMOIGNAGES - Argent, santé, vie sociale, libido… Il y a mille et une choses qui changent quand on dépasse la cinquantaine. Mais à l’exception de quelques « influenceuses argentées » (en référence à la couleur de leurs cheveux), peu de femmes ont l’espace pour le raconter. Invisibles ou stigmatisées, pendant et après la ménopause, les femmes sont encore trop souvent invisibilisées.

Le HuffPost aimerait leur donner la parole. Femmes de plus de 50 ans, parmi les sujets qui vous concernent au quotidien, de quoi aimeriez-vous qu’on parle plus souvent ? Répondez-nous en témoignant ! L’anonymat est possible.

Quels sujets aimeriez-vous voir plus souvent traités ?

En dépassant la cinquantaine et dans les décennies qui ont suivi, quels ont été les grands challenges auxquels vous ne vous attendiez pas ? Les bonnes, ou les mauvaises surprises ? De quoi auriez-vous aimé qu’on vous parle plus tôt ? Avez-vous senti des changements dans la manière dont les autres vous perçoivent, ou dans la vision que vous avez de vous-même ?

Quelles ont été les grandes évolutions de votre vie familiale, amicale ou amoureuse ? De la santé à l’argent, quels sujets vous semblent importants et passés sous silence ? Quelles expériences de vie aimeriez-vous partager ?

Dites-le nous en nous envoyant une brève présentation de vous (prénom ou pseudonyme, âge, région) ainsi que les sujets que vous aimeriez voir abordés :

temoignage@huffingtonpost.fr

Nous vous répondrons avec la marche à suivre !

À voir également sur Le HuffPost :

« J’ai 76 ans et je suis childfree : j’ai choisi de ne pas avoir d’enfants, et je ne regrette rien » - Témoignage

« À 50 ans, je découvre les sites de rencontres et c’est l’enfer »