Publicité

Qui est Fayza Lamari, la mère de Kylian Mbappé et "l’une des personnes les plus puissantes du football"

Elle ne vole pas la vedette à son fils mais presque. Dans le numéro d’Envoyé Spécial consacré à la vie de Kylian Mbappé (25 ans) sous le prisme de ses engagements associatifs et diffusé ce jeudi soir, sa mère Fayza Lamari se distingue par des interventions qui ne passent pas inaperçues.

Dans des extraits diffusés en avant-première, elle explique ainsi comment elle a insisté pour que la star du PSG reverse 30% de ses bénéfices à son association "Inspired by Kylian Mbappé". Elle assume ensuite avoir participé à négocier un énorme salaire pour le champion du monde 2018 lors de sa prolongation à Paris en 2022. "Il n’y a pas de culpabilité, ni de honte. Si on avait pu prendre 10 milliards, on les aurait pris car c’est le système qui veut ça", lance-t-elle. Longtemps dans l’ombre du clan, elle est désormais le personnage le plus exposé avec Kylian, pour qui elle à la fois une mère, une conseillère et une agente omniprésente.

"Une louve" pour son fils

Fayza Lamari est une maman protectrice. Longtemps dans l’ombre du clan et notamment de Wilfrid, le père de Kylian Mbappé dont elle est séparée depuis 2020, elle s’expose bien plus depuis 2021 et une interview au Parisien. Elle y détaillait son dévouement pour la carrière de son fils depuis son plus jeune âge jusqu’à son explosion aux yeux du monde un soir de Ligue des champions contre Manchester City en 2017.

"Entre Manchester City et son transfert au PSG, j’ai pris 24 kg", confiait-elle en déplorant la violence des commentaires sur son fils proportionnelle à ses exploits. "Et là, c’est la maman qui intervient. Il a 22 ans, il va commettre des erreurs, mais il ne méritait pas tout ce qui lui est arrivé (après son tir au but manqué face à la Suisse à l’Euro 2021). Donc là, je sors telle une louve."

Une agente qui regarde les plus puissants dirigeants dans les yeux

Une maman louve donc mais pas seulement. Fayza Lamari gère, avec Wilfrid Mbappé, ancien éducateur et entraîneur à Bondy, la carrière de son fils depuis son jeune âge. Elle en est même le personnage central en coulisses, même si le capitaine de l’équipe de France a le dernier mot. En amont, Fayza Lamari participe aux discussions les yeux dans les yeux avec les puissants présidents du PSG et du Real Madrid, Nasser Al-Khelaïfi et Florentino Perez. Dans un article de The Athletic paru l’été dernier, elle était présentée comme "respectueuse mais totalement intransigeante" dans les négociations avec le Real en 2022.

Et cela ne date pas d’aujourd’hui. Après un essai de Kylian à Chelsea, alors âgé de 12 ans en 2011, un formateur avait demandé à revoir l’attaquant plus tard. "Mais la mère a dit: ‘Non, nous ne reviendrons plus’", témoigne dans The Athletic Daniel Boga, frère et agent du Niçois Jérémy, qui avait soumis l’idée de l’essai et qui jouait le traducteur d’infortune ce jour-là.

"’Dites-leur: Il ne reviendra pas. Si vous voulez le signer, vous le signez maintenant’. Et elle a dit: ‘Dans cinq ans, vous reviendrez pour lui pour 50 millions de livres sterling’."

"Et elle m’a dit: ‘Traduisez ça!’. Je ne pouvais pas dire ça, c’est trop arrogant de dire quelque chose comme ça, donc je ne l’ai pas traduit. J’ai juste dit: ‘Je ne pense pas qu’ils reviendront, alors vous devez prendre une décision maintenant.’"

Le ton n’a pas vraiment changé depuis, son importance si. "Elle est l’une des personnes les plus puissantes du football parce qu’elle a un produit imbattable", confie au média britannique une source dans la confidence des négociations impliquant Mbappé. "Et elle est très intelligente. Elle a tout compris. Elle n'a aucune expérience en tant qu'agent, mais elle est très intelligente dans la vie. Elle écoute et, si elle comprend les arguments de l’autre, elle les apprécie et sait se laisser guider. Elle a un avocat (Delphine Verheyden) qui lui explique tout et elle fixe la stratégie."

Intransigeante avec son fils

Comme le révèle le numéro d’Envoyé Spécial, Fayza Lamari est aussi dure en affaire avec son fils en négociant fermement le pourcentage de ses bénéfices versés à son association "Inspired by Kylian Mbappé" qui accompagne 98 jeunes par le biais de stages, de projets sportifs ou culturels. Elle attache une grande importance à l’image d’"homme" renvoyée par Kylian, plus que celle de "footballeur" même si les deux vont souvent de pair. La maman n’hésite pas à critiquer certains de ses comportements comme lorsqu’il avait qualifié Neymar de clochard ou qu’il avait chambré le gardien de Metz, Alexandre Oukidja.
Fayza Lamari partage aussi ses combats. Sur les réseaux sociaux, elle diffuse des messages mettant en garde contre les dérives de partis sportifs, l’un des points à l’origine de la volonté de Mbappé de renégocier les droits à l’image des joueurs de l’équipe de France. En tribunes, elle sait aussi montrer les crocs comme lorsqu’elle avait recadré Véronique Rabiot, mère et agent d’Adrien, trop critique envers les clans Mbappé et Pogba après l’élimination des Bleus à l’Euro 2021.

Une agente qui fait grincer des dents

Fayza Lamari ne gère pas seulement la carrière de son fils: elle a lancé son agence de conseil et d’accompagnement pour gérer l’image de sportifs mais aussi leur carrière, comme ses fils Kylian et Ethan mais aussi le Lyonnais Rayan Cherki. Et cela fait grincer des dents. L’agent d’Achraf Hakimi, coéquipier et ami de Mbappé, s’était emporté contre les rumeurs d‘approche de Fayza Lamari sur son joueur. "Fayza Lamari a une société qui n'a rien d'autre que Kylian Mbappé, qui est très important, mais elle est basée sur une relation entre une mère et son fils et nous avons vu sur le marché les relations des parents qui deviennent des représentants", avait-il lancé dans As. "Son importance sur le marché est nulle, elle n'a pas d'expérience, pas d'opération réalisée. Il est impensable que quelqu'un comme Achraf ait pu être sensible à cela."

"C'est un métier et elle ne sait pas le faire", avait enchéri l’agent Yvan Le Mée, dans l’After en juin dernier. "Aujourd'hui, pour faire les discussions pour son fils et d'autres joueurs, elle devrait avoir une licence."

Bondynoise et fière de l’être

Au regard des témoignages sur Fayza Lamari, Kylian Mbappé semble avoir hérité de ses côtés fonceurs et ambitieux. La native de Bondy, issue d’une famille algérienne kabyle, est une ancienne joueuse du club de handball de la ville au caractère bien affirmé. "C’était une joueuse emblématique de Bondy", sourit l’ancien président du club, Jean-Louis Kimmoun. "Sur le terrain, c’était une battante mais aussi une sanguine. Il ne fallait pas trop la chatouiller et, avec les adversaires, ce n’était pas toujours amical. On se souvenait d’avoir croisé Fayza."

Elle défend aussi bec et ongles ses origines bondynoises, celles de son fils et des joueurs du cru. M.Lamari avait ainsi dit toute sa fierté de voir Kylian et William Saliba, originaire de Bondy, honoré lors des trophées UNFP en 2022. "93140 BONDY", avait-il écrit sur X (ex-Twitter).

Article original publié sur RMC Sport