Publicité

Fauve Hautot tatouée à plusieurs endroits, elle fait machine arrière ! La raison derrière ce choix de détatouage

Face à nos confrères de "Télé Star", Fauve Hautot s'est présentée avec une étrange blessure au niveau du bras droit. Au cours de l'interview, celle qui fête ses 38 ans ce dimanche a révélé avoir décidé de réaliser un détatouage. Elle en a expliqué les raisons et a indiqué avoir ainsi pris une nouvelle résolution.

Interviewée par Télé Star, Fauve Hautot, la jurée de Danse avec les stars qui fête son anniversaire aujourd'hui a expliqué avoir pris une grande décision concernant l'un de ses tatouages. Alors que nos confrères apercevaient une blessure sur son bras droit, la danseuse a révélé avoir fait appel au détatouage afin d'enlever un dessin qu'elle s'était fait sur la peau. "Vous semblez avoir une blessure sur votre biceps droit. Rien de grave ?", lui ont demandé les journalistes, "Une blessure ? Non, je ne vois pas... Ah si: c'est mon dé-ta-touage! (Elle sourit.) Je fais enlever certains de mes tatouages. Je veux une nouvelle peau..." a-t-elle confié.

En 2014, la jolie rousse avait d'ailleurs réalisé un tatouage à l'occasion de son anniversaire. Elle avait décidé de faire un tatouage commun avec Christophe Licata représentant un poisson dans une coupe de champagne et accompagné de l'inscription "Sugar baby" sur sa cheville.

En 2015, elle avait également tatoué une phrase qu'elle entendait très souvent de la part de son ancien partenaire de DALS, Miguel Angel Muñoz : "Ça va toujours." "Là, je vais m'en faire un nouveau : 'Ça va toujours'. C'est pour Miguel Angel Muñoz, qui m'a beaucoup appris. Quand tu lui demandes si ça va, il te répond 'Ça va... toujours'", avait-elle confié à l'époque.

Elle expliquait également à propos de ses tatouages : "Chacun d'eux raconte une période de ma vie. Celui-là, sur...

Lire la suite


À lire aussi

Sofia Essaïdi : "Peu de photos de nous deux en public", ce choix crucial qu'elle a fait avec son compagnon, et elle a bien fait
Meurtre de James Bulger à 2 ans : son tueur, 10 ans à l'époque, prêt à sortir de prison ? "C'est un bombe à retardement"
Hugues Aufray inconsolable face à la mort de sa petite fille : elle a succombé à 40 ans à une triste maladie