Publicité

"Il faut lâcher Jean-Marc Morandini" : Philippe Caverivière en roue libre en évoquant l'affaire Emile sur RTL

"Il faut lâcher Jean-Marc Morandini" : Philippe Caverivière se craque complètement en évoquant l'affaire Emile sur RTL - RTL
"Il faut lâcher Jean-Marc Morandini" : Philippe Caverivière se craque complètement en évoquant l'affaire Emile sur RTL - RTL

L'humoriste de la matinale de RTL était ce vendredi 29 mars 2024 en roue libre pour sa chronique quotidienne.

Amandine Bégot et Yves Calvi estomaqués. Ce vendredi 29 mars 2024, Philippe Caverivière a profité de la présence de François Daoust, ancien directeur de l'Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale, dans la matinale de RTL pour consacrer sa chronique quotidienne aux affaires Emile et Grégory. Un sujet qui l'a visiblement très inspiré.

"Le 700 mètres des JO de l'infanticide"

"Hier matin, je me suis laissé à penser : 'Tiens, demain, c'est vendredi. C'est le printemps. Amandine n'a pas encore d'invité. Elle va nous sortir un invité à sujet positif. Good vibes !'. 11h14, je reçois un texto d'Amandine : 'Philippe, on va parler de la disparition du petit Emile. Sois drôle pour une fois'", a commencé Philippe Caverivière. "Oh non, je n'ai jamais écrit ça !", est intervenue la journaliste.

L'humoriste a repris en rappelant que François Daoust a débuté sa carrière en enquêtant sur l'affaire Grégory : "C'est un peu le must des affaires judiciaires. Le France 98 des feuilletons criminels. Le 700 mètres des JO de l'infanticide. Ce drame qui est à l'origine de la gendarmerie scientifique et du concept de bébé nageur". Une blague qui a choqué les deux présentateurs, qui ont pris leur visage dans leurs mains.

"Moi, j'ai perdu un hamster, je vois très ce que c'est"

"Concernant l'affaire du petit Grégory, on a dit abusivement que vous connaissiez le nom de l'assassin sur les réseaux sociaux. On ne...

Lire la suite


À lire aussi

"N'oubliez pas les paroles" : Pourquoi Kevin est-il absent du tournoi des Maestros cette année encore ?
"Il y a une autre Ophélie derrière celle de 'Zone Interdite'" : Ophélie Meunier veut montrer une autre image d'elle avec son nouveau talk-show sur M6
TF1 une chaîne "progouvernementale" selon Xavier Niel : Thierry Thuillier dénonce des affirmations "infondées, méprisantes, voire insultantes"