Publicité

"Il faut avoir de la fierté pour ce qu'on fait": un Français blessé en Ukraine lors d'un combat raconte

Ancien militaire français, Léon s'est engagé dans la Légion étrangère ukrainienne. Blessé il y a quelques semaines sur le front, il compte repartir au combat dès qu'il sera rétabli.

Comme des dizaines de Français, Léon, dont le prénom a été modifié, s'est engagé il y a quelques mois dans la Légion étrangère ukrainienne, afin d'appuyer les troupes de Volodymyr Zelensky face à l'armée de Vladimir Poutine. Il y a quelques semaines, cet homme, dont la famille ignore sa présence Ukraine, a été blessé à la jambe et au pied sur le front Est.

"On s'est retrouvé à cinquante mètres des forces russes, on voulait prendre d'assaut leur position", raconte Léon à BFMTV.

"On a tenté de leur demander de se rendre, mais ils n'ont pas répondu favorablement donc le combat s'est engagé. Et j'ai été blessé au milieu de ce combat", témoigne le Français, qui est désormais hospitalisé à Kiev le temps d'être soigné.

"Il faut avoir de la fierté pour ce qu'on fait"

Cet ancien militaire raconte avoir croisé des soldats russes sans aucune expérience de guerre. "Les premiers prisonniers qu'on a faits, c'était des mobilisés. Des anciens prisonniers qui sont sortis de leur trou, qui se rendent assez vite en disant 'Mobilisé! Mobilisé!'"

"On trouve de tout: du conscrit de base jusqu'au mercenaire de Wagner en passant par les unités d'élite, qui ont un bien meilleur équipement et qui sont mieux entraînés", explique Léon à BFMTV.

Dans quelques jours, le Français devrait sortir de l'hôpital, et veut retourner se battre au plus vite. "Tant qu'on est là et qu'on apporte notre aide au maximum, il faut avoir de la fierté pour ce qu'on fait, parce que c'est les gens d'ici qui souffrent le plus. Des gens ont perdu des proches, des enfants ont été tués..." résume le militaire.

Léon pense aussi que l'issue de la guerre en Ukraine sera déterminante pour le Vieux Continent. "Et puis pour l'Europe aussi, parce que quand on voit les menaces de la télévision russe à notre égard, on fait le bon combat", dit le soldat.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Vladimir Poutine juge "inévitable" de bombarder l'infrastructure ukrainienne