Publicité

Faut-il écrire “soi-disant” ou “soit-disant” ?

Notre langue est pleine de petites subtilités qui exigent une connaissance approfondie pour mieux la manier. Et c'est le cas de ces deux expressions. Car, dans bon nombre de cas, cette subtilité orthographique engendre une confusion fréquente. Toutefois, en se penchant sur les règles grammaticales et en examinant l'origine de l'expression, il est possible de dissiper toute incertitude quant à la forme appropriée à adopter. Dans cette exploration de notre belle langue, nous vous invitons à découvrir l'usage de ces deux expressions.

L'expression correcte est "soi-disant" est une locution adverbiale utilisée pour exprimer le doute, l'ironie ou la mise en cause de ce qui vient d'être énoncé. Elle sert à indiquer que l'on considère une affirmation comme prétendue, supposée, sans en être totalement convaincu.

Par exemple :

"Soi-disant" implique donc une certaine distance critique par rapport à ce qui est énoncé, soulignant une forme de scepticisme ou de remise en question. En revanche, "soit-disant" n'est pas une expression correcte en français dans ce contexte.

L'expression "soit-disant" est souvent utilisée de manière incorrecte. En français, la forme correcte est "soi-disant". "Soi-disant" est une locution adverbiale qui signifie que quelque chose est prétendu, déclaré par quelqu'un d'autre, mais que le locuteur n'est pas nécessairement convaincu de la véracité de cette affirmation. C'est une façon de marquer un certain doute ou scepticisme vis-à-vis de ce qui est avancé.

Par exemple (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Combien y a-t-il d'arrondissements à Paris ?
Y a-t-il un mot en français qui n'a pas de traduction en anglais ?
Voici pourquoi il est préférable de lire des livres papier que la liseuse
Combien de prophètes existe-t-il en islam ?
Combien y a-t-il de prophètes dans l’islam ?