Fashion Week de Paris – Le meilleur de l’homme

Après Milan, au tour de Paris de célébrer les collections masculines de l’automne/hiver 2022. Ici, la collection prêt-à-porter signé Dior.
Après Milan, au tour de Paris de célébrer les collections masculines de l’automne/hiver 2022. Ici, la collection prêt-à-porter signé Dior.

Après Milan, c'est au tour de Paris de célébrer les collections masculines de l'automne/hiver 2022. Si ce n'est pas les calendriers denses ni les invités polyglottes de l'époque pré-Covid, la capitale montre son désir de renouer avec le monde d'avant la pandémie. Un ballet de célébrités, des photographes de street style dans les rues et des défilés physiques pour les grandes maisons (17 sur les 76 marques inscrites au calendrier officiel), ça, c'est Paris.

Le bol d'air frais d'Études

C'est l'une des marques masculines qui sent l'air du temps, qui réussit à traduire les aspirations d'une époque et les questionnements actuels sur le vestiaire. Porté par le trio formé par Aurélien Arbet, Jérémie Egry et José Lamali, la maison française fête cette saison ses dix ans de création. Et poursuit son jeu de volumes et de matières, son exploration du confort de vêtements fonctionnels tout en y insufflant une approche couture. Rien d'anodin à ce que la figure du peintre Jean-Michel Basquiat ait inspiré cette saison. Cette signature qui s'affine depuis une décennie, les trois fondateurs la développent désormais aussi pour la marque historique Aigle. Un bon match, comme on dit.

La fluidité des genres chez AMI

Que ce soit sur le podium ou dans la salle, ils étaient nombreux les amis d'Alexandre Mattiussi pour marquer le lancement de cette ambitieuse collection automne/hiver 2022. Le thème : la vie parisienne avec en guise d'invitation, une carte Orange et des portiques du [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles