Publicité

La Fashion Week de Paris, c’est fini : voici les trois tendances qu’on y a repérées

Comme à peu près toutes les marques, Chloé mise sur la transparence cette saison.
Stephane Cardinale - Corbis / Corbis via Getty Images Comme à peu près toutes les marques, Chloé mise sur la transparence cette saison.

MODE - Plongée aquatique (dans l’espace) ou petite escapade romantique à Deauville ? La Fashion Week de Paris a fermé ses portes, clôturant ainsi la saison des défilés des collections automne-hiver 2024 avec entre autres, ce mardi 5 mars, deux grandes maisons françaises : Pierre Cardin et Chanel.

Ce qui différencie la Haute Couture du prêt-à-porter, ce n’est pas (seulement) le prix

La première, fidèle à l’esthétique néofuturiste de son fondateur, a dévoilé une flopée de silhouettes structurées dans du néoprène, parfois incrusté d’une forme métallique sur le ventre ou d’ailes sur le dos façon raie manta. Là où Chanel - plus classique - a proposé une série de maxi-chapeaux de plage pour flâner en bord de mer à l’abri du vent.

Deux visions de la mode légères et amusantes, différentes l’une de l’autre, comme des trois tendances ci-dessous que Le HuffPost a repérées sur les podiums parisiens au cours de la semaine écoulée.

1. La transparence dans tous les sens

Tulle, organza, résille ou mousseline de soie… À tous les défilés (ou presque), un seul maître-mot : la transparence. L’actuel directeur artistique de Saint Laurent, Anthony Vaccarello, a présenté une collection sensuelle entièrement dédiée à ce thème, laissant deviner les seins des mannequins.

Défilé Saint Laurent, collection automne-hiver 2024.
Marc Piasecki / WireImage Défilé Saint Laurent, collection automne-hiver 2024.

La tendance a conquis toutes les maisons à tel point que le site TagWalk a calculé que la part de looks transparents a augmenté de 40 % dans les collections des marques les plus influentes entre 2023 et 2024. Les derniers défilés Dior, Courrèges, Chloé, Mugler et Valentino peuvent en témoigner. Ceux de marques moins installées dans le grand public, comme Marine Serre et Ester Manas, aussi.

Défilé Ester Manas, collection automne-hiver 2024.
Victor VIRGILE / Gamma-Rapho via Getty Images Défilé Ester Manas, collection automne-hiver 2024.

Symbole de liberté, pour certains. Objectification du corps des femmes, pour d’autres. Cette zéro tolérance pour l’opacité risque en tout cas de poser quelques questions au moment de s’habiller le matin avant d’aller au bureau. Surtout l’hiver.

2. La culotte « is the new » pantalon

L’absence de tissu est à la mode. N’en déplaise aux détracteurs de la tendance du « no pants », cette pratique aperçue sur les podiums qui vise à remplacer le pantalon par une culotte plus ou moins stylée. Impulsée par Miu Miu et son défilé automne-hiver 2023, elle s’est propagée cette saison, comme on a pu l’observer chez Coperni avec cet ensemble.

Défilé Coperni, collection automne-hiver 2024.
Justin Shin / Getty Images Défilé Coperni, collection automne-hiver 2024.

Du côté de Rick Owens, la culotte est en laine, quand celle de la marque Vivienne Westwood - qu’a portée Sam Smith sur le podium - rappelle le tartan, étoffe anciennement choyée par la créatrice britannique disparue.

Défilé Vivienne Westwood, collection automne-hiver 2024.
Peter White / Getty Images Défilé Vivienne Westwood, collection automne-hiver 2024.

Comme Hailey Bieber, Kylie Jenner et sa sœur Kendall, mais aussi Bella Hadid, la journaliste du British Vogue Julia Hobbs s’y est essayée. C’est cool quand on bosse dans la mode. Un peu moins pour prendre le métro londonien le soir, comme elle l’a suggéré dans son article.

3. À surveiller : la chapka

Loin de détrôner la cagoule, qui d’après maintes collections récemment présentées a encore de longues heures devant elle, la chapka s’apprête peut-être, elle, à faire son retour. Ledit « bonnet » en fourrure porté dans les contrées polaires a été aperçu sur la tête de plusieurs mannequins, comme sur le podium de Pressiat, marque subversive du moment, dans un format XXL.

Tandis qu’Ib Kamara, digne successeur du feu créateur de mode Virgil Abloh à la tête d’Off-White, nous l’a, lui, servi en verte fluo. De quoi réchauffer l’absence de pantalon ?

Défilé Off-White, collection automne-hiver 2024.
Peter White / Getty Images Défilé Off-White, collection automne-hiver 2024.

À voir également sur Le HuffPost :

À la Fashion Week de Paris, les sœurs Olsen interdisent à leurs invités de filmer le défilé

Kanye West se balade tout en Decathlon, en pleine Fashion Week parisienne