Publicité

Fashion faux pas de William, hommage à Thierry Mugler… Les coulisses de la Fashion Week de Londres

Backstage au défilé J.W.Anderson, à Londres.  - Credit:DR
Backstage au défilé J.W.Anderson, à Londres. - Credit:DR

À quarante ans, on a toujours soif de frissons. La Fashion Week de Londres a célébré son anniversaire en jouant sa martingale de créateurs hors du commun, d'Edward Crutchley et ses cow-boys médiévaux à Jonathan Anderson, via Burberry, Erdem et les autres. Demeurent aussi des « fashion moments » qui donnent tout son sel à Albion. La preuve par cinq.

Le fashion faux pas du prince William aux Bafta

 - Credit: ©  POOL / X80003 / Jordan Pettitt/Pool via REUTERS
- Credit: © POOL / X80003 / Jordan Pettitt/Pool via REUTERS

Le prince de Galles en smoking parfait et montre de sport aux Bafta, le 18 février 2024. © POOL / X80003 / Jordan Pettitt/Pool via REUTERSOn était a priori bien parti avec William, aux Bafta, le 18 février. Le prince de Galles avait choisi un impeccable smoking de velours bleu, rendant hommage à cette invention de son arrière-arrière-arrière-grand-père, Edward VII, lorsqu'il était lui-même prince de Galles et s'ennuyait un peu, mais avec élégance. Entre deux virées dans les meilleures maisons closes de Paris, il avait ainsi demandé à son tailleur d'imaginer une veste du soir plus facile que le grand habit alors en usage à la cour un rien collé-monté de sa mère Victoria. La veste de smoking était née.

Que William la porte en velours est simplement chic. La faute de carre se niche plutôt dans l'épaisse montre de sport dépassant de la manche – un mélange des genres vraiment « unnecessary », comme on dit encore à la Cour de Saint James. On lui pardonne ce « mix and match » un rien joueur de foot en rupture de ban, sa semaine avait été chargée entre cancer paternel et en [...] Lire la suite